Bulletin d'information de l'Agence OCFS

Passer au formulaire

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement dans la page. Vous pouvez accéder à :

Kathy Hochul, Gouverneur
Sheila J. Poole, Commissaire
Juillet 2022 — Vol. 7, n° 7
Traduire

Message du commissaire

Juillet est le moment où nous célébrons l’indépendance de l’Amérique, et c’est le moment idéal pour réfléchir à la façon dont nous, à l’OCFS, aidons les membres de nos communautés à atteindre l’indépendance et à mener une vie sûre, heureuse et enrichissante.

L’OCFS a récemment lancé plusieurs unités d’intervention mobiles supplémentaires, certaines pour apporter le travail du centre de défense des enfants directement aux enfants victimes d’abus et aux membres de leur famille non délinquants afin d’atténuer les effets du traumatisme et de faciliter la guérison. Et certains pour aider à développer et à exploiter des programmes coordonnés de soutien familial communautaire et de services de préservation de la famille. Ils aideront à réduire la maltraitance des enfants, à assurer la sécurité des enfants et à préserver l’intégrité et l’indépendance de la cellule familiale dans la mesure du possible.

Tout au long de l’OCFS, nous offrons plusieurs programmes qui favorisent et enseignent l’indépendance et l’autodétermination. En fait, la mission de la New York State Commission for the Blind (NYSCB) est d’améliorer l’employabilité, de maximiser l’indépendance et d’aider à développer les capacités et les forces des personnes légalement aveugles. Avec des programmes de formation et d’éducation spécifiques pour les personnes de la naissance aux personnes âgées, les programmes de NYSCB – de l’enseignement plus facile à un jeune enfant de fonctionner à la maison, aux services de transition avant l’emploi, au programme de réadaptation professionnelle pour adultes, à un programme rigoureux de formation des fournisseurs – sont tous essentiels pour maximiser l’indépendance future de chaque enfant, jeune et adulte participant.

De plus, notre Division du développement de la jeunesse et des partenariats pour la réussite offre le programme de placement familial Chafee pour une transition réussie vers l’âge adulte afin d’aider les jeunes actuels et anciens en famille d’accueil à atteindre l’autosuffisance et à maintenir leur autonomie. La transition hors du placement en famille d’accueil peut souvent être une période difficile et moins stable pour les jeunes adultes, et nos services peuvent inclure le soutien scolaire, les programmes d’emploi et de formation professionnelle, le logement, la littératie financière et la préparation à la carrière. Et notre programme Chafee Funds offre une aide directe en espèces aux jeunes adultes qui ont été touchés par la COVID, le tout pour favoriser l’autosuffisance et un avenir plus heureux et plus sain.

Il y a tellement d’autres programmes de l’OCFS qui aident à promouvoir l’indépendance, mais nous savons aussi qu’il y a un travail énorme à faire pour aider nos familles et nos communautés à atteindre une véritable « indépendance » – y compris continuer à lutter contre le racisme systémique, s’attaquer à l’écart de richesse raciale et aux disparités en matière de santé, et tenter de faire tout notre possible pour examiner et démanteler les politiques et les pratiques inéquitables.

J’espère que vous passez un bel été, et c’était formidable de voir et de discuter avec tant d’entre vous au pique-nique de l’agence – quelle joie d’être à nouveau ensemble en personne!

Sincèrement,
Sheila J. Poole
Commissaire

Articles

L’OCFS accueille de nouveaux employés

Dave Garcia, commissaire adjoint à la Commission pour les aveugles

Ayant grandi à Brooklyn, Dave Garcia aimait le baseball et les chiffres. Ils semblaient aller de pair puisque le baseball est imprégné de statistiques.

« J’ai eu une bonne balle rapide », a-t-il déclaré, « mais je me suis dit que j’allais devenir comptable pour l’État, et c’est ce que j’ai fait. »

Il rêvait d’un uniforme non pas avec un « NY » mais un « NYS » dessus. Ainsi, lorsque la balle rapide de Dave à SUNY Oneonta n’allait pas l’amener dans les majeures, il s’est tourné vers une autre équipe – OCFS. Il est titulaire d’un baccalauréat en comptabilité et d’une mineure en finance et travaille pour OCFS depuis 17 ans. Pendant quatre ans, il a travaillé dans le domaine de l’audit et du contrôle de la qualité en tant que gestionnaire de l’audit et pendant 13 ans dans le domaine des rapports fédéraux et de la gestion des subventions.

« Entre les finances et l’audit, j’ai travaillé sur toutes les subventions fédérales administrées par l’OCFS », a déclaré Dave lors de son installation dans son nouveau bureau en tant que commissaire adjoint de la Commission pour les aveugles de l’État de New York (CB).

« Dave apporte ses connaissances et son dévouement », a déclaré Julie Hovey, commissaire associée de CB. « Il se concentrera sur notre capacité à maximiser les subventions fédérales et à aider notre équipe à mettre en œuvre notre nouveau système de gestion des cas. »

Pendant son séjour dans les subventions, Dave était le responsable financier de la subvention Superstorm Sandy de 235 millions de dollars. Il était loin de se douter que son amour des chiffres se traduirait par l’aide à tant de gens près de l’endroit où il a grandi.

« C’était spécial pour moi à bien des égards. J’ai pu travailler sur tout ce qui concerne la finance, et j’ai participé à tous ces paiements », a-t-il expliqué. « À ce moment-là, en aidant une région dans laquelle j’ai grandi et avec de l’expérience dans le bureau du gouverneur, j’ai appris toute la situation financière. »

Dave a dit qu’il n’avait jamais pensé à quitter OCFS et qu’il était enthousiasmé par son nouveau rôle chez CB. Il espère que cela le gardera dans le jeu pendant encore longtemps. Sa femme Holly, comptable, travaille également pour OCFS.

« Toutes les années de travail acharné ont porté leurs fruits », a-t-il déclaré. « Je suis enthousiaste à l’idée de commencer ma carrière à la commission. »

Kathleen Hoskins, avocate générale adjointe

Kathleen Hoskins est la nouvelle avocate générale adjointe de l’OCFS et vient au ministère de l’Intérieur après avoir travaillé au Bureau d’État pour les personnes ayant une déficience intellectuelle, où elle était avocate spéciale pour l’éthique, les risques et la conformité et chef de la gestion des risques. Mais la véritable passion de Kathleen est de défendre les enfants.

Cette passion s’est enflammée au début de sa carrière à New York à l’Administration for Children’s Services, où elle a représenté l’agence dans des affaires de maltraitance et de négligence envers les enfants devant le tribunal de la famille du Queens, puis est revenue à l’agence pour occuper le poste de commissaire adjointe aux services de soutien à l’éducation. Entre ces deux postes à l’ACS, Kathleen a travaillé pour le département de l’éducation de la ville de New York en tant qu’avocate spécialisée et, plus tard, en tant qu’avocate d’agence pour environ 150 écoles publiques de new-yorkais dans le Queens et Brooklyn et toutes les écoles d’éducation spéciale du district 75.

« Je savais que lorsque je suis devenue avocate, je ferais du travail de service public », a-t-elle déclaré. « Ayant personnellement fait l’expérience du système, je savais que je voulais contribuer à apporter des changements dans le domaine du bien-être de l’enfance. »

Willow Baer, sous-commissaire et avocate générale de l’OCFS, a déclaré : « Je suis ravie d’accueillir Kathleen. Elle apporte une riche expérience, non seulement dans le gouvernement de l’État et la gestion des risques, mais aussi spécifiquement dans les domaines de la protection de l’enfance et de l’éducation.

Kathleen supervise les bureaux juridiques du bien-être de l’enfance et des services communautaires, des services de garde d’enfants, de la législation et des affaires intergouvernementales, des technologies de l’information et des conseillers juridiques (qui comprennent foil, l’éthique, la vérification et les contrats).

« Elle ne nous a pas rejoints un instant trop tôt ! » dit Willow.

Kathleen a grandi à New York, mais s’est acclimatée à la région de la capitale. Elle dit que le déménagement en 2018 a ravivé son « virus de la course à pied », et elle a rejoint la section locale « Black Girls Run » et s’entraîne maintenant pour courir dans le marathon de New York de cette année.

Kathleen a obtenu son baccalauréat à l’Université Stony Brook, son diplôme en droit à l’Université St. John’s et une maîtrise en administration publique du Baruch College. Elle a un fils, 26 ans, et encadre plusieurs jeunes en famille d’accueil, actuels et anciens.

« À toutes fins utiles, je suis leur parent... Cela me comble d’être une ressource adulte pour eux et de les aider à naviguer dans la vie. »

Elle s’est dite enthousiaste à l’idée de se joindre à l’OCFS. « Pour moi, c’est comme un retour à la maison pour revenir au bien-être de l’enfance, mais je n’ai jamais eu le privilège de travailler pour OCFS... Je suis prêt à me mettre au travail.

Mises à jour de la Division des services de garde d’enfants (DCCS)

L’OCFS accueillera la visite virtuelle de surveillance virtuelle de l’Office fédéral de la garde d’enfants avec des partenaires clés

En juillet, le DCCS et plusieurs partenaires clés accueilleront l’Office fédéral de la garde d’enfants (BCC) pour la visite triennale de suivi des subventions globales pour la garde et le développement de l’enfance.

Habituellement tenue en personne, la réunion de cette année est virtuelle en raison de la pandémie. DCCS coordonne une équipe interne de plus de 25 conférenciers et sujets et comprend plusieurs départements locaux des services sociaux du comté, des partenaires du Département de la santé et de l’hygiène mentale de la ville de New York, de l’Administration des services à l’enfance de la ville de New York, de la direction du bureau régional du DCCS et des organisations communautaires locales qui servent d’agences d’inscription.

« Cette visite de surveillance est un excellent moment pour présenter toutes les nombreuses facettes du système de garde d’enfants de l’État de New York », a déclaré Janice Molnar, commissaire adjointe du DCCS. « Lors de notre dernière visite, nous avons pu accueillir nos partenaires sur place et faire visiter le Centre de formation des services à la personne. Cette année, bien que le format puisse être différent, nous prévoyons de mettre en évidence tout ce que notre État fait pour les enfants et les fournisseurs dans l’un des plus grands systèmes de garde d’enfants du pays.

Les visites de surveillance du BCC sont un élément précieux du processus de surveillance fédéral. La visite du BCC couvrira quatre jours complets avec 12 séances sur des sujets tels que la collecte de données, le processus d’autorisation, l’intégrité du programme, la santé et la sécurité, l’offre de services de garde d’enfants et les fournisseurs légalement exemptés. Les collègues de l’OCFS de l’audit et du contrôle de la qualité et de la Division des affaires juridiques seront également un élément essentiel de la visite.

Mises à jour de la Commission pour les aveugles (NYSCB)

Le bureau régional de la Commission pour les aveugles de la ville de New York envoie les finalistes en braille au concours national et favorise la compréhension lgbtq +

Le bureau régional de la Ville de New York de la Commission pour les aveugles de l’État de New York a récemment organisé un défi en braille et une réunion LGBTQ +.

Deux finalistes du défi se sont rendus à la compétition nationale en braille à Los Angeles, qui s’est tenue à la fin du mois de juin.

« Ce concours célèbre les lecteurs et les écrivains braille les plus brillants du pays », a déclaré Brian Pinto, directeur de district de la Commission pour les aveugles. « Il s’agit du seul concours académique organisé de janvier à mars de chaque année pour les étudiants aveugles ou malvoyants. Le concours continue d’encourager les élèves à pratiquer et à améliorer leurs compétences en littératie en braille, qui sont essentielles à la réussite scolaire et professionnelle.

Et les membres du groupe consultatif LGBTQ+ de la commission se sont réunis en personne pour discuter de l’importance d’être un « allié » pour mieux faire connaître la communauté LGBTQ+ pendant les célébrations du Mois de la fierté. Un allié crée et favorise un espace sûr et solidaire sans jugement sur les expériences de vie d’un autre, a expliqué Pinto.

La discussion de groupe a également porté sur l’importance des pronoms et sur la façon dont leur utilisation peut être la première étape de « l’alliance ». Les commentaires fournis par le personnel de la commission ont été très positifs, et le personnel a partagé des expériences personnelles et liées au travail et a réfléchi à l’importance de favoriser un environnement inclusif.

Mises à jour de la Division du bien-être de l’enfance et des services communautaires (CWCS)

Bâtir des soutiens solides pour lutter contre la maltraitance des aînés
Maltraitance financière des aînés
Exploitation financière des aînés : L’utilisation abusive ou l’abose des finances dans une relation où il y a une attente de confiance, ce qui nuit à une personne âgée.

Pour marquer la Journée mondiale de sensibilisation aux mauvais traitements envers les personnes âgées, le 15 juin, les monuments de l’État ont été éclairés en violet, et l’OCFS s’est associé au Bureau d’État pour le vieillissement (NYSOFA) pour faire passer le mot en utilisant de nombreuses plateformes. Le thème de cette année était « Bâtir un soutien solide pour les aînés ».

OCFS supervise les services de protection des adultes (APS) dans chaque comté. Il a reçu plus de 10 millions de dollars en financement fédéral pour soutenir et améliorer les services, y compris la lutte contre les conditions insalubres à la maison, l’achat d’équipement de protection individuelle pour la sécurité covid-19 et la mise à niveau de la technologie pour aider à améliorer les enquêtes sur le terrain. Tout cela a aidé les clients d’APS à rester dans leur communauté avec un logement, le chauffage, les besoins de base et l’aide au transport.

« L’exploitation financière est la forme la plus courante de maltraitance des personnes âgées », a déclaré Shelly Aubertine-Fiebich, directrice du Bureau des services aux adultes. « À l’échelle de l’État, pour chaque cas signalé d’exploitation financière, 44 cas ne sont pas signalés. »

D’autres formes de violence envers les aînés comprennent la violence physique, émotionnelle, sexuelle et la négligence (y compris l’auto-négligence). Au cours des deux dernières années, en raison de la COVID-19, les personnes âgées sont devenues socialement isolées et couraient un risque accru de maltraitance des personnes âgées, ont déclaré des responsables.

« Environ 260 000 personnes âgées sont victimes de maltraitance des personnes âgées chaque année dans l’État de New York », a déclaré Greg Olsen, directeur de la NYSOFA de l’État. « Pour chaque cas signalé, 23 cas ne sont pas signalés, ce qui rend vital pour le public de reconnaître les signes d’abus et d’agir. »

Les statistiques proviennent d’une étude de prévalence de la maltraitance des personnes âgées à l’échelle de l’État réalisée par Lifespan of Greater Rochester, Inc., weill Cornell Medical Center de l’Université Cornell et le Département du vieillissement de la ville de New York.

« Dans tout l’État, nos départements locaux des unités de protection des adultes des services sociaux continuent de travailler sans relâche pour enquêter, traiter et atténuer les allégations d’abus, de négligence et d’exploitation financière », a déclaré sheila J. Poole, commissaire de l’OCFS. « Nous savons que nos New-Yorkais les plus âgés sont plus à risque d’être victimisés en raison du processus de vieillissement, des besoins médicaux accrus et de l’isolement social, certainement aggravé par les conséquences de la COVID-19. Il est plus important aujourd’hui que jamais pour tous les membres de la communauté de comprendre les risques auxquels est confrontée notre population âgée et de reconnaître et de signaler les signes possibles de maltraitance.

L’OCFS a également participé à une campagne nationale de sensibilisation du public avec neuf autres États. Dans le cadre de ce partenariat, l’OCFS a contribué à l’élaboration de matériel d’éducation publique universel et de messages d’intérêt public qui ont été distribués dans tout l’État de New York. OCFS continue de prendre en charge une ligne de signalement APS au Centre d’appels des services à la personne (1-844-697-3505) en semaine jusqu’à 20 h.

Réchauffement vers une nouvelle ligne téléphonique

La nouvelle « ligne chaude » de l’OCFS appelée HEARS – Help, Empower, Advocate, Reassure, Support – a pris plus de 100 appels en peu de temps qu’elle a été opérationnelle.

La ligne HEARS aide les familles en fournissant des ressources et en orientant vers une variété de services sans avoir besoin d’une intervention du système de bien-être de l’enfance. Des représentants bienveillants guident les familles vers l’aide dont ils ont besoin, y compris des ressources telles que la nourriture, les vêtements, le logement, la garde d’enfants, l’éducation parentale et plus encore.

« Les appels les plus courants sont pour obtenir de l’aide en matière de logement, de parentalité, de services de santé mentale et de garde d’enfants », a déclaré Kathryn Shelton, directrice du Centre d’appels des services sociaux. « L’OCFS a informé les districts locaux et les organismes bénévoles de la ligne HEARS. Nous travaillons en étroite collaboration avec des lignes d’assistance similaires telles que 211 United Way et Prevent Child Abuse NY.

Mise en place pour le soutien de la famille, la ligne HEARS a commencé à prendre des appels le 15 avril 2022. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30. Si vous connaissez une famille qui pourrait avoir besoin de soutien, veuillez la référer à la ligne HEARS au 888-554-3277.

Plus d’informations peuvent être trouvées sur notre site Web: ocfs.ny.gov/programs/cwcs/hears.php.

Mises à jour du Bureau de la diversité, de l’équité, de l’inclusion et de l’accessibilité (DEIA)

Le Bureau de la santé mentale de l’État offre des groupes de soutien du cercle de guérison dirigés par des Noirs et une chance de devenir un facilitateur du cercle de guérison sawubona

En réponse aux niveaux élevés de deuil et de traumatisme vécus par les New-Yorkais noirs à la suite de la fusillade de Buffalo en mai et aux taux élevés de traumatismes raciaux dans tout l’État, le Bureau de la santé mentale de l’État (OMH) s’est associé à l’Association des psychologues noirs (ABPsi) pour fournir des groupes de soutien virtuels du cercle de guérison « Sawubona » aux personnes et aux familles à la recherche de soutien.

Les cercles de guérison dirigés par des Noirs, qui ne sont pas cliniques, offrent aux gens des moyens culturellement pertinents d’exprimer leurs pensées, leurs sentiments et leurs histoires de manière curative. Culturellement ancré dans des pratiques centrées sur l’Afrique, le modèle aide à traiter les traumatismes raciaux et autres dans les communautés de couleur. Si vous souhaitez participer à un cercle de guérison Sawubona, veuillez vous inscrire sur le site ABPsi.

Pour développer cet effort, OMH est à la recherche de résidents de l’État intéressés à devenir des facilitateurs formés du Cercle de guérison Sawubona. Il s’agit d’une occasion idéale pour les bénévoles, les retraités, les étudiants, les défenseurs et les fournisseurs de services de santé mentale qui souhaitent soutenir la résilience de la communauté noire. Si vous êtes intéressé par cette opportunité de formation gratuite, vous pouvez postuler pour une formation de facilitateur sur le site ABPsi.

L’ABPsi est une association à but non lucratif 501 (c) (3) créée en 1968. L’un des programmes nationaux de l’association est le programme Sawubona Healing Circle (SHC). Sawubona est un mot zoulou qui signifie « Je te vois ». Les cercles de guérison Sawubona sont un modèle d’intervention rapide fondé sur la culture conçu pour fournir des stratégies d’adaptation et de bien-être dans un espace affirmatif pour les Personnes noires souffrant de stress et de traumatismes liés à la race.

Où en sommes-nous ? Une nouvelle version de Juneteenth

Qu’est-ce que l’Afrique du Sud, le Brésil et Cleveland, OH, ont à voir avec Juneteenth?

Dans sa présentation lors du séminaire virtuel Juneteenth de l’OCFS, le professeur Livingstone Mukasa a révélé comment la ségrégation et la séparation existent toujours dans le monde entier lors d’un événement Juneteenth qui a rompu avec la norme consistant à simplement noter quand l’esclavage a été aboli.

Décrit par Angelica Kang, responsable de la diversité, de l’équité, de l’inclusion et de l’accessibilité de l’OCFS comme « incroyablement puissant », le discours d’ouverture du professeur Mukasa a montré des images aériennes et une réalité au niveau du sol pour illustrer la séparation prononcée des quartiers des Noirs et des Blancs et le long chemin parcouru pour atteindre l’égalité.

En Afrique du Sud, où la ségrégation est un mode de vie, le professeur a indiqué que les Noirs n’ont pas de services municipaux ou sociaux. Ils doivent « construire une vie et se débrouiller seuls sans rien », sans « liberté et sans indépendance », a-t-il déclaré.

À côté d’une banlieue bien planifiée pour les Blancs, les Noirs ont construit leurs propres cabanes en tôle de 8 pi x 8 pi dans un développement près de Johannesburg. Près du Cap, un développement de fantaisie est entouré d’une clôture électrifiée et d’une maison de garde tandis que les zones humides séparent les « nantis des démunis ». Il n’y a pas de poste de police dans le quartier noir et seulement une petite clinique de jour. Les incendies sont fréquents parce que les gens utilisent du charbon de bois pour se chauffer. Il n’y a pas d’isolation, pas de plomberie intérieure et pas de source d’eau propre, et il n’y a qu’une seule entrée et sortie sur leur terrain, a-t-il expliqué.

La même chose est vraie au Brésil où Mukasa a dit que « la vie en tant que personne noire au Brésil est assez terrible ». Et dans les développements dans des villes comme Cleveland, OH, et le Bronx, NY, il y a un thème général, a-t-il dit: « Restez à votre place ».

Veuillez consulter la présentation du professeur Livingstone Mukasa sur la chaîne Zoom de l’OCFS. Le mot de passe est Z0sn!3a9.

OCFS a la fierté d’accord

OCFS a célébré la Fierté pendant tout le mois de juin avec une variété d’événements et de campagnes. Bien que nous organisions normalement des événements pour célébrer le patrimoine et la diversité, cette année, le Bureau de la diversité, de l’équité, de l’inclusion et de l’accessibilité (DEIA) est allé au-delà.

Non seulement il y a eu plus d’initiatives de la Fierté que jamais auparavant – y compris des photos de bureau montrant le soutien de la Fierté (à gauche), une campagne Wear Your Pride, un concours d’art avec les résidents de l’établissement, arborant le drapeau Pride Progress et une campagne d’un mois sur les médias sociaux – le bureau de la DEIA a essayé de nouveaux moyens pour aider à promouvoir le Mois de la fierté et à partager les histoires et les expériences de la communauté LGBTQ +. Nos amis de la Commission pour les aveugles nous ont rappelé que nos événements sont basés sur des éléments visuels (bien que d’autres modes de communication accessibles soient disponibles). Et nous avons écouté !

Le bureau de la DEIA a créé un nouveau balado appelé Voix OCFS et a organisé des conversations entre les employés de l’OCFS et les partenaires de l’agence où les gens ont discuté et réfléchi à leur identité et à leurs expériences. Et ces interviews ne sont pas seulement disponibles sur notre site Web. Le bureau de DEIA a été le fer de lance de leur mise à disposition sur plusieurs plateformes de streaming :

OCFS s’est également associé à Channel Albany, la chaîne d’accès public de la ville d’Albany, pour filmer une table ronde entre les employés d’OCFS Precious Riehl, Dawn Parker, Kari Smith, Kirsten LaClair et Maureen Boll sur le soutien aux enfants LGBTQ +.

La table ronde a été une conversation cruciale entre alliés sur la façon d’avoir des conversations difficiles, soulignant en particulier le fait que nous ne les faisons pas toujours bien du premier coup et que ces conversations nécessitent de la pratique!

Mises à jour de la Division de la justice pour mineurs et des opportunités pour les jeunes (DJJOY)

Art galopant à Goshen

Pour la première fois, les résidents du Goshen Secure Center ont créé des œuvres d’art pour participer à une exposition d’art annuelle dans le village intitulée « Illuminate Goshen ». Les résidents du centre étaient très enthousiastes à propos de cet événement et étaient plus qu’heureux de redonner à la communauté, selon Stefanie Spiegl, enseignante en éducation spécialisée du centre.

« En tant qu’éducateur artistique et artiste moi-même, j’avais l’intention d’enseigner aux élèves à explorer, à défier, à exprimer et à développer des idées en utilisant les compétences et les techniques qu’ils ont précédemment acquises pour créer une œuvre d’art bien développée », a déclaré Spiegl. « Ce projet a également aidé les élèves à établir leur estime de soi et leur confiance en soi et à aiguiser leurs capacités intuitives. »

Parmi les points forts du spectacle du 3 juin figuraient des « chevaux trotteurs » en bois conçus par Goshen Secure Center, Burke High School et Goshen High School. Les élèves ont commencé avec des découpes de contreplaqué fournies par le musée du trotteur à Goshen. « Nous avons choisi un thème, puis les résidents ont crayonné les images, puis les ont peintes », a déclaré Spiegl.

Les chevaux continueront d’être exposés dans le village tout au long de l’été. Après l’été, les chevaux seront vendus aux enchères et les recettes seront réparties entre le musée du trotteur, des organismes à but non lucratif et des organismes de bienfaisance.

En plus des chevaux, le centre a installé une grande tente avec des tables affichant les œuvres d’art des résidents, y compris des peintures d’autoportraits en acrylique, des oiseaux en papier mâché et des peintures parodiques de la Joconde de Di Vinci.

« De nombreuses personnes présentes ont été extrêmement impressionnées par les œuvres d’art de nos résidents et étaient fières de les voir participer à l’événement », a déclaré Gail Sullivan, membre du personnel de sensibilisation communautaire de Goshen. « On leur demandera chaque année de participer. »

L’un des artistes du centre a déclaré: « J’ai eu beaucoup de plaisir à peindre les chevaux. J’ai appris l’art abstrait et à sortir des sentiers battus. Je vais être l’assistante du professeur d’art cet été, donc cela m’a aidé à en apprendre davantage sur les styles de peinture. »

Mises à jour de la Division du développement de la jeunesse et des partenariats pour la réussite (YDAPS)

Lancement du projet pilote Safe Shelter cet été

OCFS s’est associé à Caravan Studios pour offrir le projet pilote Safe Shelter Collaborative, qui répond à un besoin critique d’identification rapide des ressources disponibles dans les refuges pour les survivants de violence domestique et les jeunes fugueurs et sans-abri dans l’État de New York.

Prévu pour être lancé cet été, le projet pilote permettra aux organismes fournisseurs d’utiliser une application technologique pour se connecter à d’autres programmes de la région afin de trouver un abri immédiat. Dans l’application, les organismes répondent à quelques questions démographiques non identificatoires sur la personne qui a besoin d’un abri pour aider à déterminer quels programmes sont les plus appropriés. Avec cette information, une demande de refuge est envoyée à tous les programmes participants dans cette région géographique. L’agence est alors alertée des programmes qui ont des lits disponibles.

Le Safe Shelter Collaborative augmentera la rapidité et la facilité de trouver un abri approprié en réduisant le besoin de multiples appels téléphoniques et courriels ou la répétition du partage de l’histoire et de l’information d’un survivant.

Les organismes qui servent les survivants de violence familiale ou les jeunes fugueurs et sans-abri ont été invités à assister à des démonstrations de l’application, puis les organismes intéressés sont invités à postuler pour participer. Tout au long de l’initiative, de la formation et de l’assistance technique seront fournies et des commentaires seront sollicités pour s’assurer que l’application répond aux besoins de nos agences et programmes.

Mises à jour du Conseil de l’enfance et de la famille (CCF)

Événements gratuits sur la paternité pour soutenir la parentalité

Le Conseil des enfants et des familles (CCF) fait connaître trois événements estivaux à venir pour les pères, dans le cadre de l’Initiative de coordination de la paternité de l’État de New York.

« Nous voulons que les pères soient les meilleurs possibles, et ces rencontres leur donneront encore plus d’options et d’idées sur la façon d’aider leurs enfants à grandir », a déclaré Elana Marton, directrice générale par intérim de CCF. « Cet investissement permet à l’État de New York de rendre les familles encore plus fortes qu’elles ne l’ont jamais été. »

Grâce à sa subvention Preschool Development Birth through Five Grant (NYSB5) du département de la Santé des États-Unis et de l’Administration des services sociaux pour les enfants et les familles, CCF a lancé l’initiative de coordination de la paternité de l’État de New York l’année dernière. Il a identifié des programmes d’action communautaire dans les régions de développement économique de l’État, y compris Allegany County Community Opportunities and Rural Development (ACCORD); Wyoming County Community Action, Inc (WCCA); Pro Action de Steuben et Yates; PEACE, Inc.; Agence d’action communautaire de mohawk Valley; Programme de développement communautaire du comté de St. Lawrence; Partenariat d’action communautaire d’Albany (PACA); Département de la jeunesse et du développement communautaire (DYCD); Westchester Community Opportunity Program (WESTCOP); et l’Economic Opportunity Council of Suffolk pour agir en tant que champions afin de rassembler les agences locales afin de développer une voix unifiée pour les pères.

Événements à venir

  • 7 août 2022 : 2e conférence annuelle « The Makings of a Man! Une conférence juste pour les hommes »
    The Renaissance Hotel, Albany, de 15 h à 19 h 30
    Inscription : admin@mkrobinsoninternational.com
  • Octobre 2022 : Réunion de l’initiative de coordination de la paternité du NYS
    Réunit les parties prenantes régionales pour discuter de la manière d’engager les systèmes locaux et étatiques pour créer un réseau de paternité à l’échelle de l’État.
    Pour plus d’informations, contactez : Jocelyn Basley à jrbasley@c3consultancy.org
    Inscription : à confirmer
  • Novembre 2022 : Westchester Fathering Conference
    Inscription : à confirmer