Nouvelles et notes sur le bien-être de l’enfance

Passer au formulaire

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement dans la page. Vous pouvez accéder à :

Kathy Hochul, Gouverneur
Sheila J. Poole, Commissaire
Septembre 2021 — Vol. 5, n° 3
Traduire

Message du sous-commissaire

Message de la sous-commissaire Lisa Ghartey Ogundimu

L’automne est arrivé et, avec lui, la plupart des élèves retournent à l’apprentissage en personne. Alors que de nombreux parents sont soulagés que leurs enfants soient de retour dans un environnement structuré où ils peuvent interagir avec les enseignants et les pairs, d’autres restent préoccupés par la sécurité de leurs enfants compte tenu du risque continu de COVID-19 pour les jeunes enfants non vaccinés et du risque d’infections révolutionnaires avec la variante delta pour ceux qui sont vaccinés. Cependant, si les parents qui ne sont pas à l’aise avec le retour à l’école en personne gardent leurs enfants à la maison, courent-ils le risque qu’ils fassent l’objet d’un appel au Registre central des mauvais traitements et des mauvais traitements infligés aux enfants (SCR) de l’État de New York?

La Division du bien-être de l’enfance et des services communautaires (CWCS) discutera de ces préoccupations avec notre Conseil consultatif des parents et reste déterminée à travailler avec eux et nos partenaires du Département de l’éducation de l’État pour créer des solutions viables à cette situation complexe. Nous nous concentrons également sur le réengagement des élèves qui n’ont pas participé à l’apprentissage virtuel au cours de la dernière année et demie, reconnaissant l’importance de collaborer lorsqu’ils travaillent avec les familles pour fournir le soutien et les services nécessaires.

C’est aussi en septembre que nous célébrons nos proches aidants. Alors que nous approchons de la mise en œuvre de la Loi sur les services de prévention axés sur la famille, nous reconnaissons le rôle essentiel que ces personnes – grands-parents, tantes et oncles, et amis de la famille – jouent pour garder les enfants hors du système de placement familial et pour aimer et nourrir les familles. Nous reconnaissons les sacrifices de ces soignants et les remercions pour leur inspiration et leur amour. Leur dévouement à fournir aux enfants l’appartenance familiale constitue la base de résultats positifs plus tard dans la vie.

Travail essentiel pour réduire les traumatismes

Dans notre dernier bulletin, j’ai écrit sur l’importance d’être informé des traumatismes dans tous les aspects de notre travail et sur les efforts déployés par New York pour réduire les traumatismes aggravés que trop d’enfants vivent dans le système de protection de l’enfance. Aujourd’hui, je me concentre sur une autre forme de traumatisme qui est tout aussi importante mais peut-être moins discutée – le traumatisme de ne pas savoir qui nous sommes ou où nous appartenons.

Un exemple douloureux de cela concerne le traumatisme historique chez les Amérindiens. La recherche a montré que les adultes amérindiens non hispaniques présentent des « symptômes de perte » historiques (dépression, toxicomanie, pratiques parentales malsaines et chômage) dus à la transmission intergénérationnelle de traumatismes de masse dus à la perte de terres, de cultures et de populations. Les enfants et les familles qui participent à la protection de l’enfance vivent des déconnexions et des traumatismes similaires.

C’est pourquoi, en tant que professionnels du bien-être de l’enfance, il est d’une importance vitale pour nous de nous engager de manière significative auprès des enfants et des familles avec lesquels nous travaillons. Comme je l’ai dit dans des bulletins précédents, Signs of Safety est l’une des façons dont nous faisons évoluer notre système vers un système de bien-être des enfants et des familles. Signs of Safety place les enfants et leurs gardiens au centre de l’évaluation, de la prise de décision et de la planification. Je vous encourage à regarder cette vidéo du Rassemblement international en ligne des signes de sécurité 2021 (à mi-chemin de la page), qui souligne les traumatismes, l’importance de l’appartenance et le rôle que les professionnels des signes de sécurité et du bien-être de l’enfance peuvent jouer dans la réduction des traumatismes grâce à l’inclusion et à la reconnaissance que nous sommes tous « nés pour appartenir ».

Bref

Le conseil consultatif des parents de l’OCFS met l’accent sur la pratique tenant compte des traumatismes

Le Conseil consultatif des parents (CPB) de l’OCFS s’est réuni récemment et s’est concentré sur les pratiques des organismes tenant compte des traumatismes. Selon un nouveau projet de loi qui met l’accent sur les expériences défavorables de l’enfance (ACES), l’OCFS et tous les organismes qu’il réglemente sont tenus de devenir informés des traumatismes, centrés sur les traumatismes et centrés sur la guérison.

La législation exige que l’OCFS et d’autres organismes d’État éduquent les parents, les tuteurs et les autres personnes au sujet des ACE, y compris les événements environnementaux qui peuvent les affecter ou les conduire, l’importance des facteurs de protection et la disponibilité de services pour les enfants à risque ou souffrant d’ACE.

Les ACE peuvent affecter le développement du cerveau

Le PAB a exploré comment l’ACES peut affecter les enfants, le développement du cerveau et les réactions du « cerveau de survie » et ce que comprend un modèle d’agence tenant compte des traumatismes, y compris la direction et la communication, l’embauche et les pratiques d’orientation, l’établissement d’un environnement sûr et la collaboration avec les partenaires.

Le PAB approfondira ce sujet en acquérant une perspective supplémentaire sur les approches tenant compte des traumatismes pour l’OCFS et ses organismes réglementés et formulera des recommandations pratiques.

Célébration du Mois du patrimoine Latinx

 

 

Bien que le nom du traditionnel Mois du patrimoine hispanique change, il dure toujours du 15 septembre au 15 octobre, lié aux dates de l’indépendance de nombreux pays d’Amérique latine, notamment le Salvador, le Guatemala, le Costa Rica, le Nicaragua, le Honduras, le Mexique, le Chili et le Belize. Alors que nous célébrons le mois, nous honorons les cultures, les contributions et la résilience des communautés latino-saxonnes, hispaniques et latino-identifiées.

L’OCFS célèbre le Mois du patrimoine hispanique le 7 octobre à midi. Le thème de cette année est Esperanza: Une célébration du patrimoine hispanique et de l’espoir.

Articles

L’État de New York sur la bonne voie pour la mise en œuvre de Family First le 29 septembre

L’État de New York n’est qu’à quelques jours de la mise en œuvre de la prestation de soins collectifs de la Family First Prevention Services Act (FFPSA) le 29 septembre 2021.

L’État devrait atteindre l’objectif de ne pas dépasser 12% des enfants en famille d’accueil vivant en famille d’accueil et au moins 50% des enfants en famille d’accueil vivant en famille d’accueil. À l’heure actuelle, 41 % des enfants placés en famille d’accueil ont une ressource de parenté et 14 % sont pris en charge collectivement.

« L’OCFS s’est engagé à transformer le bien-être de l’enfance en modernisant et en élargissant la gamme de programmes, de soutiens et de services pour les services préventifs, extérieurs à domicile et de suivi », a déclaré la commissaire Sheila J. Poole. « Au cours des deux dernières années, l’OCFS a collaboré avec de nombreux intervenants communautaires pour élaborer des stratégies visant à soutenir la mise en œuvre réussie de Family First. »

La collaboration avec les départements locaux des services sociaux (LDSS), les organismes bénévoles, Casey Family Programs, Redlich Horwitz, Chapin Hall, le Council of Family and Child Caring Agencies (COFCCA), la New York Public Welfare Association (NYPWA), nos organismes d’État frères et d’autres parties prenantes internes et externes a joué un rôle central dans la planification plus large, et OCFS apprécie leur dévouement, leur engagement et leur travail acharné.

« Le travail a été fondé sur une vision commune de l’amélioration du système de bien-être de l’enfance, centrée sur le renforcement des familles et des communautés où elles vivent et la réduction sécuritaire du besoin de placement en famille d’accueil », a déclaré Gail Geohagen-Pratt, commissaire associée à la mise en œuvre et à la responsabilisation du CWCS. « L’OCFS, les SDJ et les organismes bénévoles se sont concentrés sur l’augmentation du recrutement et du maintien en poste des parents d’accueil parents et non parents, l’examen et l’affinement des protocoles de retrait et de placement, la réalisation d’une évaluation critique et la refonte du système de soins collectifs et l’amélioration de notre gamme de services de prévention. »

Autres modifications législatives à la famille d’abord

Family First change également la façon dont les États, les territoires et les tribus peuvent dépenser les fonds du Titre IV-E. Les États peuvent désormais utiliser le financement du titre IV-E pour les services de prévention afin de garder les candidats en famille d’accueil avec leurs parents ou leurs proches, dans la mesure du possible.

De plus, la législation FFPSA a créé un nouveau type de milieu de soins collectifs connu sous le nom de programme de traitement résidentiel qualifié (QRTP) et QRTP-Exceptions. Des exigences fédérales spécifiques existent pour chaque établissement, qui peuvent être consultées sur le site Web de l’OCFS Family First .

Soutiens et ressources

New York a alloué 3 millions de dollars en fonds de transition aux SDJ pour soutenir les initiatives de parenté, le recrutement et le maintien en poste des familles d’accueil, améliorer le soutien aux parents d’accueil et aider les comtés à rechercher et à s’engager dans les familles d’accueil.

« Nous continuons d’atteindre nos objectifs alors que nous bâtissons un système de bien-être de l’enfance où plus d’enfants resteront avec leur famille ou leurs amis proches dans la mesure du possible, et nous célébrons leur vie et nos réussites en les soutenant », a déclaré le commissaire Poole.

Andrew Hevesi, membre de l’Assemblée, assiste à la célébration du Mois des soins de parenté en septembre

Un membre du conseil consultatif des parents de l’OCFS est reconnu

Le New York State Kinship Navigator, qui fournit un réseau d’information et d’aiguillage pour les aidants familiaux, a parrainé sa huitième célébration annuelle du Mois des soins de parenté le 9 septembre avec un événement virtuel reconnaissant les aidants naturels et les professionnels qui travaillent pour assurer la sécurité des enfants à risque.

Andrew Hevesi, à gauche, président du Comité sur les enfants et les familles, a notamment invité à l’Assemblée, et a fait l’éloge des proches aidants naturels dans tout l’État et a souligné l’importante contribution qu’ils apportent. La journée comprenait également une présentation sur le déploiement de la boîte à outils du Bureau des services et des soutiens en toxicomanie pour les aidants naturels et la remise des prix Cura, qui reconnaissent les réalisations et les contributions exceptionnelles des personnes impliquées dans les soins de parenté.

Ellen Early, membre du conseil consultatif des parents (PAB) de l’OCFS, a reçu un prix Cura pour son engagement en faveur du bien-être des familles de parenté dans tout l’État. Parent de son petit-fils depuis quatre ans, elle contribue à façonner les politiques et la pratique en matière de bien-être de l’enfance en tant que membre du PAB.

Qu’il s’agisse de siéger à des groupes de parenté ou de rencontrer un sénateur au sujet des besoins des familles de parenté, le dévouement d’Ellen est clair pour tout le monde. Elle est photographiée à droite avec son fils (au milieu) et son petit-fils (à gauche). Félicitations et merci, Ellen!

Le CWCS invite les organismes bénévoles à se former sur des stratégies pour soutenir la voix authentique des jeunes

Le CWCS a invité les dirigeants d’organismes bénévoles et leur personnel à participer à une formation virtuelle en deux parties, « Making Meaningful MOVES – Strategies to Support Authentic Youth Voice », dirigée par l’équipe de formateurs crédibles de Bravehearts MOVE New York, qui débutera à la mi-octobre. La formation sera dispensée séparément dans chaque région de l’État et fournira des pratiques, des concepts et des outils guidés au personnel et aux administrateurs de l’organisme afin d’accroître l’inclusion des jeunes, de maximiser les partenariats entre jeunes et adultes et d’améliorer la prestation de services et les résultats.

Fondée en 2013, Bravehearts est la première organisation à but non lucratif dirigée par des jeunes dans l’État de New York à permettre aux jeunes qui ont participé au système de protection de l’enfance de plaider en faveur de politiques et de pratiques centrées sur les jeunes dans les agences de placement familial, les tribunaux de la famille et les services sociaux.

Apprentissage collaboratif convaincant

Le leadership des jeunes de Bravehearts fournira une collaboration d’apprentissage convaincante et fournira aux participants des outils, des stratégies et des concepts pour renforcer la lentille de l’engagement systémique de la voix des jeunes au niveau macro. Les concepts et les conversations mettront les participants au défi de « sortir des sentiers battus » lorsqu’il s’agit de favoriser et d’intégrer les voix et les causes des jeunes ayant vécu des expériences vécues dans le système de bien-être de l’enfance.

Après avoir participé, six organismes seront sélectionnés pour recevoir des séances de remue-méninges Bravehearts afin de fournir une assistance technique concernant les conversations courageuses en cours afin de soutenir la durabilité de l’élaboration de politiques, de pratiques et d’une culture guidées par les jeunes afin de mettre en évidence les stratégies actuelles et de mettre en œuvre de nouvelles stratégies guidées par les jeunes.

Veuillez communiquer avec le Centre d’apprentissage des services à la personne si vous souhaitez vous inscrire.

L’Unité des équipes d’examen des décès d’enfants de l’OCFS organise une conférence annuelle pour les équipes locales et régionales

En août, l’OCFS a tenu sa conférence annuelle virtuelle 2021 des équipes locales et régionales d’examen des décès d’enfants (CFRT), qui portait sur la prévention, l’éducation et la sensibilisation. Michael Miller et Amelia Mindel, gestionnaires du programme OCFS CFRT, ont animé l’événement.

Dix-huit CFRT y ont assisté, représentant 23 comtés à travers New York, ainsi que le personnel de l’OCFS, le personnel de l’Administration des services à l’enfance de la ville de New York et les membres du CFRT nouvellement créé à l’échelle de l’État de New York.

La sous-commissaire du CWCS, Lisa Ghartey Ogundimu, a souhaité la bienvenue aux participants et a demandé un moment de silence pour reconnaître et honorer les vies perdues, comme le font divers CFRT locaux et régionaux au début de leurs réunions. Elle a lu :

Un moment de silence est observé en ce qui concerne la mémoire des personnes qui ont succombé ou ont subi une perte due à la mortalité infantile / infantile.

Rappelons-nous pourquoi nous sommes ici aujourd’hui.

Ayons la force d’entreprendre la tâche qui nous attend et soyons reconnaissants pour ce que nous avons accompli jusqu’à présent.

La conférence a porté sur la prévention du suicide chez les enfants et les adolescents, les inégalités en matière de santé et les décès d’enfants, ainsi que sur les messages de prévention des décès d’enfants à l’aide de plateformes de médias sociaux.

L’OCFS a également examiné sa collaboration avec des partenaires communautaires et son financement, notamment :

  • distribuer 1 969 Pack 'n Plays avec des draps-housses de 2020 à ce jour aux CFRT, aux centres de ressources familiales, aux tribus amérindiennes, aux familles saines de New York, au fonds fiduciaire, aux soins de parenté, aux centres de ressources de permanence et aux équipes multidisciplinaires / centres de défense des enfants;
  • distribuer plus de 5 440 trousses de sommeil sécuritaire pour nourrissons depuis 2020 à un large éventail de partenaires et de parties prenantes à l’échelle de l’État;
  • créer une page de ressources sur la sécurité des enfants sur notre site Web pour les parents, les fournisseurs de soins et les fournisseurs de services de garde afin d’aider à protéger les enfants contre les préjudices; et
  • soutenir 14 CFRT dans l’État avec un financement annuel de 827 630 $.

Les participants à la conférence étaient ravis d’assister à l’événement de deux jours et de collaborer avec d’autres parties prenantes. Les commentaires ont indiqué que les présentations étaient éducatives et informatives et que les présentateurs étaient très compétents, actuels et exceptionnels sur les sujets dont ils ont discuté. De nombreux participants ont exprimé à quel point ils ont hâte d’assister à la conférence de l’année prochaine.

L’OCFS et les partenaires communautaires présentent des sessions à la 152e conférence estivale annuelle de la New York Public Welfare Association

La récente conférence annuelle virtuelle de la New York Public Welfare Association a mis en vedette le personnel de l’OCFS collaborant avec nos partenaires communautaires pour présenter 10 ateliers.

Le personnel de l’OCFS, du ministère de la Fonction publique et des ministères locaux des Services sociaux a fait une présentation sur le maintien en poste de la main-d’œuvre – un sujet qui continue de mettre au défi les dirigeants du bien-être de l’enfance. Ils ont également exploré des stratégies pour améliorer le recrutement, la sélection et le maintien en poste des travailleurs sociaux. Autres ateliers inclus

  • Titre IV-E Remboursement des services de représentation juridique pour les enfants et leurs parents,
  • Servir les jeunes ayant des besoins complexes : défis et solutions,
  • Modifications juridiques apportées à la pratique des services de protection de l’enfance et signalements indiqués de mauvais traitements et de mauvais traitements infligés aux enfants : réforme du RCS,
  • Légalisation du cannabis à usage récréatif chez les adultes et au-delà, et
  • Garde d’enfants après la pandémie: l’impact du nouveau financement fédéral sur l’État de New York et aperçu de la législation de l’État promulguée pour la famille d’abord

Les participants ont participé activement à la période de questions-réponses après les présentations, et les conférenciers ont reçu des commentaires positifs.

L’OCFS et les partenaires communautaires présentent des sessions à la 152e conférence estivale annuelle de la New York Public Welfare Association

Stand de la CWCS State Fair
Kathryn Shelton (ci-dessus à gauche), commissaire associée de l’OCFS du Bureau de l’admission de la SCP, du Centre d’appels des services sociaux et des pratiques de protection, et Derek Fumano, conseiller jeunesse au bureau multiservices communautaires de Rochester, ont aidé à faire passer le mot à la Foire de l’État de New York aux membres de la communauté intéressés au sujet des services de l’OCFS, y compris le placement en famille d’accueil, l’adoption, les ressources pour protéger les adultes vulnérables et assurer la sécurité des enfants.

L’État de New York reçoit un financement fédéral historique de 10 millions de dollars pour les services de protection des adultes

L’Administration on Community Living du département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis a accordé à l’État de New York deux subventions pour améliorer les services de protection des adultes, dont plus de 5 millions de dollars pour l’aide COVID-19 afin de soutenir les clients et les travailleurs sociaux des services de protection des adultes (APS) et 4,8 millions de dollars supplémentaires pour poursuivre ce travail sans rapport avec les conséquences de la pandémie. Le CWCS administre les subventions aux départements locaux des services sociaux (SDJ).

L’OCFS a organisé des séances de questions-réponses virtuelles sur les subventions pour les SDJ, qui ont déjà élaboré des stratégies et des plans. Leurs unités APS achèteront des véhicules pour visiter et transporter les clients, embaucheront du personnel temporaire pour aider aux activités administratives de soutien aux clients, contracteront pour accroître les services communautaires, créeront des trousses de nettoyage et d’hygiène pour les clients qui ne sont pas en mesure de sécuriser les articles par eux-mêmes et amélioreront les systèmes de données et de documentation.

Le financement ouvre la voie à des possibilités futures

« La décision de reconnaître et d’aborder cette question au niveau fédéral réaffirme la valeur de cette population dans notre société et l’importance de prioriser ses besoins », a déclaré Shelly Fiebich, directrice du Bureau des services aux adultes (BAS) de l’OCFS. « Le financement, qui est fondé sur des formules plutôt que concurrentiel, crée un précédent et ouvre la voie à d’autres possibilités de financement à l’avenir. Permettre aux SDJ de choisir leurs stratégies fait partie intégrante de l’influence sur l’impact du financement. »

LE BAS consacrera également une partie du financement à l’amélioration du système d’enregistrement électronique de l’APS dans le nord de l’État afin de mieux aider les SDJ à s’acquitter de la pratique des cas, de la documentation et de la production de rapports; participer à une campagne nationale de sensibilisation du public en matière de prévention de la maltraitance des adultes; et élaborer un manuel de pratique à l’intention des travailleurs sociaux de l’APS. Dans le cadre de l’exigence fédérale, le Bureau élabore un plan stratégique de trois à cinq ans décrivant comment les dépenses de New York amélioreront les résultats en matière de sécurité et d’autodétermination et préserveront la dignité des adultes vulnérables servis par les services de protection.

Le Bureau des services aux victimes de l’État de New York finance deux nouveaux centres mobiles de défense des enfants

Le Bureau des services aux victimes (OVS) a fourni à l’OCFS un financement supplémentaire de 1,5 million de dollars pour soutenir les centres mobiles de défense des enfants (CAC).

À l’origine, OCFS a reçu 2,1 millions de dollars pour lancer le projet de CAC mobile, qui a permis à OCFS d’acheter sept maisons mobiles pour les convertir en CAC mobiles et de fournir un prix de 50 000 $ qui accompagnait les véhicules pour l’entretien et la dotation. Le financement supplémentaire d’OVS soutiendra l’achat de six nouveaux centres mobiles et trois années supplémentaires de soutien pour les centres existants.

Les centres offrent une gamme de services et collaborent avec les équipes communautaires

Les CAC mobiles soutiennent les enfants victimes et les membres de leur famille non délinquants dans les communautés rurales. Ils permettent d’accéder à des services tels que des entrevues centrées sur l’enfant, la défense des droits des victimes, la santé mentale et, dans certains cas, un examen médical spécialisé. Sans l’accessibilité de ces centres mobiles, certaines victimes de maltraitance d’enfants n’auraient peut-être pas pu accéder à ces services en raison de la distance entre un CAC et leur communauté.

OVS est un partenaire engagé de l’OCFS et a fourni des fonds fédéraux pour aider à développer des programmes dans les régions qui n’avaient pas de CAC. Les sept premiers centres mobiles fournissent des services à 13 comtés et aux terres tribales de St Regis. Les comtés desservis comprennent Delaware, Fulton, Montgomery, Hamilton, Jefferson, Lewis, St. Lawrence, Cattaraugus, Allegany, Steuben et Clinton, Franklin et Essex.

Tous les CAC, y compris les CAC mobiles, ont une équipe multidisciplinaire fondamentale qui comprend l’application de la loi, les services de protection de l’enfance, un fournisseur de soins médicaux, des services de santé mentale, la défense des victimes, le procureur de district et le coordonnateur du CAC.

Plus de 200 personnes participent au Forum de formation des directeurs de service en leadership

Le CWCS a organisé virtuellement le Forum annuel de formation des directeurs du leadership des services en septembre 2021. Comme toujours, il s’agissait d’une occasion précieuse de se réunir pour écouter et apprendre, et partager les défis, les idées et les stratégies visant à améliorer le travail de bien-être de l’enfance.

Plus de 220 participants ont assisté à des webinaires sur la famille d’abord, les mises à jour législatives des États, l’utilisation des médias numériques pour soutenir le recrutement en famille d’accueil (voir la diapositive à droite), les expériences défavorables de l’enfance et les mises à jour sur les pratiques du Registre central de la maltraitance et de la maltraitance des enfants (SCR) à l’échelle de l’État.

John Thompson et Gina Newlin de la Fondation de recherche de SUNY Albany, Programme de perfectionnement professionnel, ont présenté un atelier sur les traumatismes secondaires, une question sur laquelle nous nous concentrons à la fois à l’interne à l’OCFS et à l’externe avec nos intervenants et partenaires, et ont discuté de la reconnaissance des signes et des symptômes des traumatismes et de la façon de créer un climat sensible aux traumatismes.