Bulletin d'information de l'Agence OCFS

Passer au formulaire

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement dans la page. Vous pouvez accéder à :

Kathy Hochul, Gouverneur
Sheila J. Poole, Commissaire
Février 2021 — Vol. 6, n° 2
Traduire

Message du commissaire

Février est le Mois de l’histoire des Noirs, un moment pour éclairer la vie et les contributions historiques des Noirs américains et célébrer la culture noire. La célébration de cette année est renforcée par une nouvelle énergie pour l’avancement des droits civils et de l’équité raciale, avec une nouvelle administration fédérale qui a déjà commencé ce travail et des propositions de l’État pour faire avancer le programme de justice qui est attendu depuis longtemps.

L’objectif de notre célébration virtuelle sera « Honorer le passé, célébrer le présent et se préparer pour l’avenir ». La célébration du 24 février sera dirigée par l’équipe de diversité du bureau régional de Buffalo. Nous entendrons un ancien collègue, Greg Owens, et célébrerons la culture noire avec l’aide des jeunes de nos établissements tout au long du mois. Regardez la page intranet de l’OCFS pour des anecdotes, des soumissions culturelles et, bien sûr, des recettes!

C’est aussi le moment de l’année où nous sommes profondément engagés dans l’avancement de nouvelles politiques et initiatives décrites dans le discours sur l’état de l’État et la proposition de budget exécutif. Les initiatives de l’OCFS continuent de s’appuyer sur notre travail visant à promouvoir l’équité, l’équité et la justice pour les jeunes et les familles que nous servons. Nous sommes stimulés par les possibilités qui s’offrent à nous et impatients de mettre en œuvre ces propositions transformationnelles dont vous en apprendrez plus dans ce bulletin.

Il y a aussi un grand optimisme autour du début des programmes de vaccination fédéraux et étatiques, qui sont un rayon de lumière au bout d’un tunnel très long et sombre. Bien que nous devions encore rester vigilants dans le port du masque et la distanciation sociale, cette évolution rapproche toujours plus notre espoir de retour à la normale.

Je tiens à remercier tous ceux d’entre vous qui ont travaillé si fort pour élaborer les propositions novatrices qui ont été présentées dans la proposition de budget exécutif de cette année. La prévenance et la rigueur démontrent votre profond engagement envers notre mission commune de promouvoir le bien-être des enfants, des familles et des adultes vulnérables de New York. J’ai hâte de faire passer ces propositions au-delà de la ligne d’arrivée avec vous et de les voir se concrétiser au profit de tous les New-Yorkais.

Sincèrement,
Sheila J. Poole
Commissaire

Articles

Le gouverneur propose une réforme du bien-être de l’enfance, une aide à la garde d’enfants et la fermeture d’établissements dans le budget exécutif de 2021

Le gouverneur a récemment prononcé son discours sur l’état de l’État et sa proposition de budget exécutif dans un contexte d’incertitude quant à l’aide fédérale aux gouvernements des États et aux gouvernements locaux et à la nécessité de relancer et de reconstruire l’économie de New York. Malgré cela, la proposition fait avancer de nouvelles politiques et initiatives pour mieux servir les enfants et les familles de New York.

Les initiatives proposées en matière de protection de l’enfance visent à promouvoir le bien-être de tous les enfants et à promouvoir la justice raciale, sociale et économique. Le gouverneur a demandé :

  • Éliminer les moyens de contention couchés dans tous les milieux de protection de l’enfance et de justice pour mineurs.
  • Créer une procédure de « renforcement aveugle » pour déterminer si un enfant doit être placé dans des centres de soins collectifs; les décideurs n’examineraient que les faits pertinents, sans aucune information sur la race, la situation socioéconomique ou l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.
  • Exiger une formation sur les préjugés implicites pour tout le personnel du bien-être de l’enfance.
  • Exiger la mise en œuvre à l’échelle de l’État du programme d’intervention en matière d’évaluation de la famille sur trois ans.
  • Apporter des modifications législatives pour assurer des évaluations en temps opportun et l’approbation des tribunaux pour les enfants placés en famille d’accueil dans des programmes de traitement en établissement qualifiés.
  • Investir 40 millions de dollars pour instituer un plafond sur les quotes-parts de subvention des parents pour les services de garde d’enfants.
  • Investir 6 millions de dollars en subventions pour créer de nouveaux programmes de garde d’enfants dans les régions mal desservies.
  • Élargir le crédit pour services de garde d’enfants fourni par l’employeur.
  • Établir des groupes de travail permanents sur le secteur de la garde d’enfants au sein des conseils régionaux de développement économique.
  • Normaliser et moderniser le système de subventions pour la garde d’enfants afin d’éliminer le gaspillage, le dédoublement et les règles déroutantes pour les familles.
  • Éliminer les vérifications redondantes des antécédents qui augmentent les fardeaux administratifs et les coûts pour les fournisseurs.

En outre, le budget du gouverneur comprend une proposition de fermeture du Goshen Secure Center, du Brentwood Residential Center, du Columbia Secure Center et du Red Hook Residential Center. Bien que cette proposition entraînera le déplacement des jeunes et du personnel de leurs sites actuels, il s’agit également d’une étape importante dans nos efforts visant à réduire le nombre de jeunes placés, qui a diminué de 73 % depuis 2010. Des efforts sont déjà en cours pour aider le personnel concerné à trouver de nouvelles opportunités au sein de DJJOY, OCFS ou ailleurs dans l’État de New York.

Vidéos de lutte contre la traite de l’OCFS disponibles dans le cadre des initiatives du Mois de la traite des personnes de janvier

Dans le cadre du Mois de la traite des personnes de janvier, neuf nouvelles vidéos produites par l’OCFS créées pour la conférence Making Connections: Navigating Social Media Safely with Youth sont maintenant présentées sur notre chaîne YouTube. Tous les membres du personnel sont encouragés à visionner les vidéos pour en apprendre davantage sur la traite et sur les populations que nous desservons qui risquent le plus d’être victimisées.

De plus, de nombreux membres du personnel portaient du bleu pour sensibiliser le public le lundi 11 janvier, Journée nationale de sensibilisation à la traite des personnes. Et le mois dernier, les bureaux régionaux ont organisé des initiatives, notamment des webinaires, des campagnes sur les médias sociaux, des messages sur des panneaux d’affichage et des annonces dans les journaux.

La division du développement de la jeunesse et des partenariats pour la réussite de l’OCFS a également organisé des webinaires dans le cadre du Mois de la traite des personnes, qui seront affichés pour consultation dans le HSLC. Les vidéos sont les suivantes :

  • Processus de notification concernant les jeunes survivants de la traite – un aperçu des différents processus pour les survivants identifiés de la traite des jeunes, y compris le dépistage et la confirmation.
  • Dépistage de la traite des jeunes – un aperçu des outils de dépistage de la traite de l’OCFS requis.
  • Collecte de données sur la sphère de sécurité 2021 – un guide pour achever la collecte de données sur la sphère de sécurité, y compris un examen des mises à jour de 2021

La Division du bien-être de l’enfance et des services communautaires regarde avec audace vers l’avenir

La division du bien-être de l’enfance et des services communautaires (CWCS) de l’OCFS est prête à répondre à l’appel national visant à transformer le système de bien-être de l’enfance en un système de bien-être de l’enfance et de la famille tout en continuant à faire progresser notre programme de justice raciale et sociale, en mettant l’accent sur deux priorités qui amélioreront considérablement la vie des enfants et des familles : la prévention primaire et la promotion de la stabilité économique.

« Pendant trop longtemps, le système de protection de l’enfance a fonctionné à partir d’une approche de déficit individuel comme raison de la situation des familles », a déclaré Lisa Ghartey Ogundimu, sous-commissaire du CWCS. « Le moment est venu de reconnaître et d’éliminer les obstacles au bien-être au niveau macro – pauvreté, racisme systémique et inégalité – et de rechercher sans relâche des interventions significatives pour créer les conditions permettant aux enfants, aux familles et aux communautés de s’épanouir à l’abri du mal dans un système plus juste et équitable. »

L’identification des ressources communautaires et l’établissement de divers partenariats dans divers secteurs élargiront les voies d’accès des districts et des organismes pour soutenir les enfants et les familles. Restez à l’affût du bulletin d’hiver du CWCS, qui approfondit ces questions.

Le Mois de l’histoire des Noirs honorera le passé, célébrera le présent et préparera l’avenir

Février est le Mois de l’histoire des Noirs. Chaque année, OCFS célèbre les réalisations des Afro-Américains.

La célébration de cette année sera en ligne à partir du bureau régional de Buffalo de l’OCFS. Le Comité de l’histoire des Noirs de l’ouest de New York, en partenariat avec le Comité de la diversité de l’OCFS, crée une célébration virtuelle à l’échelle de l’État du Mois de l’histoire des Noirs le 24 février, de 12 h à 13 .m. sur le thème « Honorer le passé, célébrer le présent et se préparer pour l’avenir ».

Dans les semaines qui précèdent l’événement, gardez les yeux au courant sur l’intranet pour des anecdotes et des faits hebdomadaires sur l’histoire des Noirs. La célébration comprendra un jeu amusant et interactif pour tester les connaissances des gens sur l’histoire des Noirs.

Il comprendra également :

  • un message de la commissaire Sheila J. Poole,
  • un discours liminaire de notre ancien collègue de l’OCFS, Greg Owens, sous-commissaire/directeur du Bureau de la justice pour les jeunes de la Division des services de justice pénale de l’État de New York,
  • une vitrine des contributions du personnel et des jeunes dans les installations de l’OCFS, y compris de la poésie, de l’art et une représentation culinaire de la nourriture qui est culturellement et historiquement importante.

NOUVELLES DE L’ÉTABLISSEMENT: Une puissante murale créée par des jeunes de MacCormick installée dans la ville d’Ithaca

La section Press Bay Alley du centre-ville d’Ithaca abrite une nouvelle œuvre d’art – une murale saisissante que les résidents du MacCormick Secure Center ont achevée pour le projet de murale Justice Walls 2020.

« Bravo aux jeunes de MacCormick! », a déclaré la commissaire de l’OCFS, Sheila J. Poole. « La murale a un tel impact et transmet un sens à tous ceux qui la voient. »

MacCormick était l’un des 20 dessins de murales sélectionnés pour une subvention de 200 $ d’Ithaca Murals, un organisme qui aide à financer plus de 20 peintures murales liées au patrimoine culturel et à la justice dans la région d’Ithaca.

La murale sera soumise à un jury par des dirigeants de la justice de la région d’Ithaca et des représentants d’organisations coparrainantes, et le gagnant sera annoncé en mars 2021. Plusieurs membres de la communauté ont déjà visité la murale et pris des photos.

Félicitations à MacCormick pour avoir reçu la subvention, félicitations aux résidents pour leur travail acharné et bonne chance dans la compétition!

Les jeunes de Goshen célèbrent la Journée MLK avec de la poésie et des écrits

Pour célébrer le Dr Martin Luther King, Jr., Day, les élèves de Goshen ont participé à un concours de poésie et d’écriture sur le leader des droits civiques.

Chaque étudiant a fait des recherches sur la vie du Dr King pendant ses cours d’anglais et d’histoire et a extrait des extraits de ses enseignements pour les inclure dans leurs écrits (voir ci-dessous).

Le personnel de Goshen avait deux objectifs principaux pour le projet: que les jeunes participant à cette activité soient davantage informés des travaux du Dr King et de l’impact qu’il a eu sur la société américaine et que, grâce à leurs recherches et à leurs diverses classes, les étudiants aient été habilités à penser qu’eux aussi peuvent accomplir de grandes choses.

J’ai un rêve

Comme le Dr King, j’ai un rêve
Que la police arrêterait de tuer
les noirs et ma race
n’aurait pas à protester. Comme le Dr King
J’ai un rêve que les reines noires
cessera de consommer des drogues et de vendre
eux-mêmes. Comme le Dr King, j’ai un rêve
que le système
cesser de prononcer la peine d’emprisonnement à perpétuité
à la race noire. Comme le Dr King
J’ai un rêve que ce jeune noir
les hommes déposeront des fusils et
arrêtez de vous entretuer. Comme le Dr King
J’ai un rêve que les criminels
devrait avoir le droit de vote
pour ce qu’ils croient devrait être
président.

Les réformes des personnes ayant besoin de règles de surveillance connaissent du succès au cours de la première année

Les jeunes qui ont été considérés comme des personnes ayant besoin de surveillance (PINS) par les tribunaux n’ont pas commis de crime, mais leur comportement est perturbateur – ne pas suivre les règles à la maison, abandonner l’école ou s’enfuir – et certaines familles peuvent se sentir dépassées.

Bien que l’État de New York ait mis fin à l’utilisation de la détention sécurisée et du placement par l’État pour les NIP il y a de nombreuses années, les jeunes pouvaient toujours être envoyés en détention non sécurisée et placés en famille d’accueil pour absentéisme, fugue ou « incorrigibilité », a déclaré la commissaire adjointe de l’OCFS, la Dre Nina Aledort. « Les jeunes détenus ou placés sur un NIP étaient disproportionnellement noirs ou latins, et sont souvent restés en placement jusqu’à ce qu’ils vieillissent sans prise en charge et dans une vie adulte précaire. »

Dans le cadre de la réforme en cours de la justice pour mineurs, New York a modifié les lois PINS en 2019 pour mettre fin au recours à la détention et éliminer l’absentéisme scolaire comme raison de placer un jeune en famille d’accueil. En outre, Raise the Age a mis fin à tous les fonds publics qui soutenaient le placement des jeunes pour le PIN, et les critères de financement des réponses communautaires dans le cadre du programme de services de supervision et de traitement pour mineurs (STSJP) ont été élargis pour les comtés.

« Ce changement a aidé les intervenants à examiner attentivement les raisons pour lesquelles les jeunes ont été traduits devant un juge pour comportement non criminel », a déclaré Nina. « Cela a donné l’occasion de recadrer les jeunes qui fuient d’être hors de contrôle pour devenir potentiellement victimes de la traite à des fins sexuelles et a renforcé la nécessité de rechercher et d’épuiser toutes les options communautaires avant de placer un jeune. »

En vertu de la nouvelle loi, les jeunes placés en famille d’accueil en raison du NIP « ont chuté », a déclaré Nina, ajoutant que cela pourrait être dû en partie à la COVID et en partie à une nouvelle façon de penser et de répondre aux jeunes et aux familles.

« Les changements apportés à la loi ont mis des ralentisseurs dans le processus qui permettent de penser que les jeunes peuvent souffrir et avoir peur plutôt que difficile et autodestructeur. Cela change la réponse, et nous voyons un changement positif. »

La Commission pour les aveugles Iris Popkin marque les 50 ans de la classe de longévité de 2021

Iris Popkin, qui a récemment fêté ses 50 ans en tant qu’employée de l’OCFS, est devenue conseillère en réadaptation professionnelle en 1971 au sein de la Commission pour les aveugles et les malvoyants du Département des services sociaux de l’État de New York – et elle n’a jamais regardé en arrière.

« Quand j’ai commencé, je n’aurais jamais pensé être ici aussi longtemps », a déclaré Iris. « J’aime ça. J’ai l’impression d’être productif et d’aider les gens. »

Iris porte une charge de travail d’environ 100 personnes à tout moment, et elle dit que les meilleurs appels téléphoniques sont ceux qui sortent de nulle part. Les gens qu’elle a aidés à appeler juste pour discuter et la remercier à nouveau. Elle se souvient d’un adolescent qui « ... aurait pu aller dans un sens ou dans l’autre et se retourner.

Iris était l’une des 74 employées d’OCFS honorées par des prix d’ancienneté en janvier. Les commissaires adjoints ont utilisé des mots comme dévouement, dynamisme et détermination pour décrire ceux qui travaillent pour l’organisme depuis 25 ans ou plus. (Voir la liste complète ci-dessous des personnes qui célèbrent un jalon de cinq ans.)

« Ne visitez pas le site Web du Bureau du contrôleur sur la retraite avant au moins une autre décennie », a plaisanté la commissaire Sheila J. Poole lors de la cérémonie virtuelle. Le commissaire est « plein d’espoir pour des jours plus heureux et plus ensoleillés à venir » et a ajouté: « Cela me rend si heureux de voir vos visages ... on a l’impression d’être ensemble en famille.

Iris ne montre aucun signe d’arrêt à l’occasion de son anniversaire en or et est satisfaite de l’évolution de l’agence. Quand elle a commencé, il y avait très peu de femmes superviseures, et maintenant, a-t-elle dit, cela s’est « énormément ouvert » en termes de sexe et de race.

« Je me sens comme un dinosaure », a-t-elle plaisanté, se rappelant quand tous les cas étaient faits sur papier avant la transition vers les ordinateurs. Et elle dit qu’elle va continuer à travailler « ... aussi longtemps que je le peux. Je suis en bonne santé et productif.

Indemnités d’ancienneté
50 ans
  • Iris Popkin (Commission pour les aveugles)
40 ans
  • John Armao (Administration)
  • Barbara Campbell (Commission pour les aveugles)
  • Mark Ciovacco (DJJOY)
  • William Finamore (Garde d’enfants)
  • Barbara Kellerman (Commission pour les aveugles)
  • Susan Lederer (Commission pour les aveugles)
  • Nancy Levy (Commission pour les aveugles)
  • Janet Sapio-Mayta (Enfants et familles)
35 ans
  • Derwin Bannerman (DJJOY)
  • Maureen Banuls (Administration)
  • Tammy Eriksen (Garde d’enfants)
  • Craig Galarneau (Commission pour les aveugles)
  • John Johnson (DJJOY)
  • Linda Prokorym (Protection de l’enfance et service communautaire)
  • Cynthia Rivera (Protection de l’enfance et service communautaire)
  • Anita Sapio (DJJOY)
30 ans
  • Francesco Bianco Jr. (DJJOY)
  • Larry Carpenter (Garde d’enfants)
  • David Colombo (DJJOY)
  • Miguel Colon (DJJOY)
  • Addison Cunningham (DJJOY)
  • Mark Davis (DJJOY)
  • Deborah Fischer (Garde d’enfants)
  • Maith Fleming (Administration)
  • Frances Franco-Montero (Garde d’enfants)
  • Angela Gordon (Administration)
  • Scott Handy (DJJOY)
  • Mary Hendee (DJJOY)
  • Victoria Hunt (DJJOY)
  • Eric Jensen (DJJOY)
  • Deresse Kesela (Garde d’enfants)
  • Karen Kocienski (Bien-être de l’enfance et service communautaire)
  • Beth McCarthy (Administration)
  • Michael Miller (Protection de l’enfance et service communautaire)
  • Harold Milton (DJJOY)
  • Billy Moss (DJJOY)
  • Emy Murphy (Administration)
  • Mary Muzio (Administration)
  • Penni Orlando (Garde d’enfants)
  • Eddie Parker Jr. (DJJOY)
  • Denise Pitcher (DJJOY)
  • Sandra Robertson (Bien-être de l’enfance et service communautaire)
  • Vanessa Smythe (DJJOY)
  • Jean Tatko-Gile (Administration)
  • Beth Warner (Protection de l’enfance et service communautaire)
25 ans
  • Thomas Callan (DJJOY)
  • Vincent Carioscia (DJJOY)
  • Lorraine Clark (DJJOY)
  • Keith Collins (DJJOY)
  • Steven Connolly (Juridique)
  • Stephanie Donato (Administration)
  • Christopher Dunlavey (DJJOY)
  • Eric Elliott (DJJOY)
  • Shelly Fiebich (Protection de l’enfance et service communautaire)
  • Briggie Griffin-Glover (DJJOY)
  • Michele Harris (DJJOY)
  • Jim Hart Jr, (Garde d’enfants)
  • Christina Hernandez (DJJOY)
  • Cheryl Hunter (Commission pour les aveugles)
  • Kathy Jones (YDAPS)
  • Willie Kirkland (DJJOY)
  • Belinda Lopez (Juridique)
  • Scott McCain (DJJOY)
  • Bill McMorris (DJJOY)
  • Nancie Saphara (DJJOY)
  • Shane Spaker (DJJOY)
  • Clayton Spruill (DJJOY)
  • Sonia Tate (YDAPS)
  • Jorge Thorpe (DJJOY)
  • John Udochi (Juridique)
  • Dawn Vanderwater (DJJOY)
  • Eric Warner (DJJOY)
  • Eric Williams Sr. (DJJOY)

Deux nouveaux boursiers se joignent aux divisions de la garde d’enfants et de la planification stratégique et de l’élaboration des politiques de l’OCFS

Bienvenue à deux nouvelles boursières OCFS du Center for Women in Government and Civil Society de l’Université d’Albany.

Rachel Craig prépare sa maîtrise en santé publique. Elle s’est jointe à la Division des services de garde d’enfants (DCCS) de l’OCFS, se spécialise dans le comportement social et la santé communautaire et poursuit un certificat d’études supérieures en santé maternelle et infantile. Elle a travaillé comme éducatrice en santé et a enseigné la sexualité et l’éducation générale à la santé à divers publics communautaires, en plus d’être assistante de projet de recherche pour le programme de santé maternelle et infantile à l’Université de Albany.

Catherine Kramer est candidate au doctorat à l’École de bien-être social de l’Université d’Albany et a également rejoint l’OCFS en tant que boursière sur les femmes et les politiques publiques. Catherine a travaillé avec des enfants, des jeunes et des familles en tant que travailleuse sociale clinique et a poursuivi des conceptions et des pratiques organisationnelles et communautaires qui assurent un développement sain et des opportunités pour tous les jeunes. Elle travaille au sein du Bureau de la planification stratégique et de l’élaboration des politiques pour appuyer le travail du Bureau de l’analyse des politiques et du Bureau de l’évaluation de la recherche et de l’analyse du rendement.

Une Saint-Valentin... Arbre?

Ce n’est pas tous les jours que vous voyez un arbre de la Saint-Valentin, mais c’est en effet ce qui se trouve sur un classeur de la Division des services de garde d’enfants (DCCS) de l’OCFS.

Toujours animée et édifiante avec des décorations tout au long de l’année, la division a pris une nouvelle tournure sur les vacances du cœur.

L’arbre apporte un sourire à ceux qui le repèrent, et la note en bas dit: « DÉCOREZ-MOI », ce qui reflète l’approche cohérente de DCCS vers l’unité, le plaisir et la collaboration. En temps de pandémie, ce style est particulièrement inspirant!

À quoi pensera le SCDI ensuite? Peut-être verrons-nous un arbre avec des trèfles et des lutins en mars.