Communiqués de presse

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Communiqués

Pour diffusion immédiate : 9 mars 2022
Personne-ressource : press.office@exec.ny.gov
Courriel : press.office@exec.ny.gov
Téléphone: 5184748418

LE GOUVERNEUR HOCHUL ANNONCE PRÈS DE 24 MILLIONS DE DOLLARS DE FINANCEMENT FÉDÉRAL POUR LES PROGRAMMES DE VIOLENCE DOMESTIQUE ET D'AGRESSION SEXUELLE

83 programmes et refuges contre la violence domestique recevront plus de 16 millions de dollars pour les tests et les vaccinations COVID et pour soutenir les services dans les communautés mal desservies. 
  
7,6 millions de dollars affectés au soutien de 50 centres d'aide aux victimes de viols et de programmes de lutte contre les agressions sexuelles 
  
Un financement essentiel pour aider les programmes de lutte contre la violence domestique à répondre à l'augmentation du nombre de survivants et à compenser les défis fiscaux sans précédent déclenchés par la pandémie. 
  
  
La gouverneure Kathy Hochul a annoncé aujourd'hui que l'État de New York distribuait près de 24 millions de dollars de fonds fédéraux à des programmes et des abris contre la violence domestique, des programmes contre les agressions sexuelles et des centres d'aide aux victimes de viol. Ces fonds permettront à ces programmes de développer les tests COVID et la vaccination sur place, de compenser les difficultés budgétaires causées par la pandémie, de mieux atteindre les communautés mal desservies et de soutenir la récente augmentation du nombre de survivants cherchant de l'aide. 
 
"Ma mère a ouvert une maison pour les survivants de la violence domestique et sexiste, donc fournir des services à cette population vulnérable est une question qui me tient à cœur," Gouverneur Hochul dit. "La pandémie a tragiquement conduit à une augmentation de la violence domestique et sexiste, et ce financement est essentiel pour garantir que les survivants puissent accéder en toute sécurité à l'aide et aux services dont ils ont besoin." 
 
Financés par la loi sur la prévention et les services de lutte contre la violence familiale et le plan de sauvetage américain, 83 programmes et centres de lutte contre la violence domestique recevront un financement de 16,3 millions de dollars, qui favorisera l'accès au test COVID, aux vaccinations et aux unités sanitaires mobiles. Il permettra également d'augmenter les services traditionnels de lutte contre la violence domestique pour les communautés rurales, les programmes spécifiques à une culture et les communautés mal desservies. En outre, 50 centres d'aide aux victimes de viols et programmes de lutte contre les agressions sexuelles reçoivent 7,6 millions de dollars pour soutenir leurs services, tout en renforçant les mesures de prévention et d'atténuation du COVID. L'Office des services à l'enfance et à la famille de l'État de New York administre le financement. 
  
Sheila J. Poole, commissaire de l'OCFS, , a déclaré : "La dernière chose dont les victimes de violence domestique et d'agression sexuelle devraient avoir à se soucier est de protéger leur santé alors qu'elles recherchent des services cruciaux pour guérir et aller de l'avant. L'OCFS est très heureux d'administrer ces fonds, qui feront une différence significative dans la vie des survivants et aideront à prévenir la propagation du COVID." 
  
Le sénateur Charles E. Schumer a déclaré : "L'aide aux victimes de violence domestique et d'agression sexuelle est une mission essentielle, et je félicite le gouverneur Hochul d'avoir judicieusement investi une partie des fonds fédéraux que j'ai obtenus pour New York par le biais du plan de secours américain pour ces organisations méritantes. Le jour même où nous, au Congrès, avons réautorisé la loi sur la violence à l'égard des femmes, je suis heureux que ces fonds soient utilisés pour les services d'aide aux victimes de violence domestique et de viol dans les zones rurales et autres zones mal desservies, tout en prenant des mesures pour prévenir le COVID." 
 
La sénatrice Kirsten Gillibrand a déclaré : "Les centres d'aide aux victimes de viol et les programmes de lutte contre les agressions sexuelles de New York travaillent sans relâche pour aider les survivants, en leur fournissant des services essentiels tels que des lignes d'assistance téléphonique, des plans de sécurité, des abris et une assistance médicale, notamment des tests et des vaccins COVID. Dans un contexte de recrudescence inquiétante de la violence domestique, je suis fière de m'être battue pour faire adopter le plan de sauvetage américain qui a permis de financer ces organisations essentielles. Je continuerai à me battre pour que les ressources fédérales soient utilisées pour soutenir les survivants et lutter contre la violence sexuelle dans l'État de New York." 
 
Le représentant Jerrold Nadler a déclaré : "Je suis ravi de voir que ce financement est destiné aux programmes de lutte contre la violence domestique et les agressions sexuelles à New York. Ces programmes aident des milliers de New-Yorkais chaque année et ce financement essentiel permettra à ces programmes de continuer à offrir soutien et ressources aux survivants. Je suis particulièrement heureuse de constater que plus de 4 millions de dollars seront alloués à la ville de New York. Je remercie la gouverneure Hochul pour son leadership dans ce domaine et je me réjouis de continuer à travailler avec elle à l'avenir." 
 
Le représentant Adriano Espaillat a déclaré : "La violence domestique touche les familles de mon district et les communautés de tout l'État. Je félicite le gouverneur Hochul pour l'annonce faite aujourd'hui d'allouer ce financement fédéral, que j'ai contribué à obtenir au Congrès, afin de fournir des ressources supplémentaires aux programmes de lutte contre la violence domestique et les agressions sexuelles dans tout New York. L'augmentation du besoin de ces services a été un effet secondaire tragique de la pandémie, et nous devons poursuivre nos efforts pour soutenir les organisations dévouées qui fournissent des soins aux victimes, aux survivants et aux familles. Ce financement aidera à compenser les défis fiscaux que ces programmes ont connu ces dernières années afin de poursuivre le travail important qu'ils font, y compris l'accès élargi à la prévention du COVID-19 par des vaccinations, des sites de dépistage et des soins de santé pour ceux qui en ont besoin." 
 
La représentante Mondaire Jones a déclaré : "Grâce à un financement fédéral de 24 millions de dollars provenant de la loi sur la prévention et les services de lutte contre la violence familiale et du plan de sauvetage américain, que je suis fière d'avoir contribué à faire adopter au Congrès, la gouverneure Hochul distribue un soutien indispensable aux victimes de violence domestique et d'agression sexuelle dans tout l'État de New York. Il ne fait aucun doute que la violence à l'égard des femmes est une épidémie à l'échelle nationale, et en particulier pendant la pandémie de COVID-19, nous avons constaté une augmentation du nombre de survivants cherchant de l'aide. Qu'il s'agisse de fournir des tests et des vaccinations COVID ou d'étendre les services vitaux aux survivants dans les communautés mal desservies, ce financement sera essentiel pour protéger les survivants et nous rapprochera de la fin de cette épidémie une fois pour toutes." 
 
Répartition du financement des prestataires, par région : 
  
-Région de la capitale: 2 354 675 $. 
-Central New York: 1 828 638 $. 
-Finger Lakes: 2 410 368 $. 
-Long Island: $2,321,091 
-Mid-Hudson: $2,859,754 
-Mohawk Valley: $1,368,411 
-North Country: $1,283,045 
-New York City: 4 492 056 $. 
-Southern Tier: $1,337,656.00 
-Western New York: 2 828 350 $. 
Régions multiples* : 821 700 $ 
 
*Un prestataire reçoit à la fois des fonds pour les centres d'aide aux victimes de viols et pour les centres d'aide aux victimes d'agressions sexuelles dans le cadre d'une subvention qui couvre 11 comtés dans trois régions économiques. 
  
Au cours de la deuxième année de la pandémie, les prestataires de services en matière de violence domestique ont signalé une augmentation du nombre de survivants demandant de l'aide, ainsi qu'une augmentation de la gravité des abus. La pandémie a également créé des défis fiscaux sans précédent pour les prestataires de services de violence domestique à travers l'État. En plus d'améliorer les services du COVID, ces fonds fédéraux permettront de stabiliser la main-d'œuvre et d'assurer la continuité des services pour les survivants. 
  
Le financement des programmes de lutte contre les agressions sexuelles et des centres d'aide aux victimes de viols répond aux besoins des survivants touchés par l'urgence de santé publique et favorise la continuité des services dans les communautés locales. Il aidera les programmes à passer à des services virtuels/à distance et à couvrir les coûts des fournitures pour réduire le risque d'attraper et de propager le virus COVID-19. Le financement peut également être utilisé pour la stabilité ou l'expansion de la main-d'œuvre. 
  
La directrice exécutive de l'Office de prévention de la violence domestique de l'État de New York, Kelli Owens , a déclaré : "Le COVID-19 continue d'avoir un impact sur les survivants de la violence domestique et sexuelle qui connaissent l'isolement, la peur et le stress financier qui a été exacerbé par la pandémie. Les programmes de lutte contre la violence domestique et sexuelle disposeront désormais de fonds supplémentaires pour soutenir toutes les personnes ayant des besoins liés à la COVID. Ce financement s'inscrit également dans le cadre des initiatives de l'administration Hochul visant à étendre les services de lutte contre la violence domestique et sexuelle afin qu'ils soient davantage axés sur les survivants, qu'ils tiennent compte des traumatismes et qu'ils soient adaptés à la culture. Merci, Gouverneur Hochul, de donner la priorité aux survivants." 
 
La directrice de l'Office of Victim Services de l'État de New York, Elizabeth Cronin , a déclaré : "Il est clair que la pandémie a exacerbé les défis auxquels sont confrontés les survivants de violences domestiques et d'agressions sexuelles dans leur quête de sécurité et de stabilité pour eux-mêmes et leurs familles. Au SVO, nous sommes fiers de soutenir un réseau complet de programmes et de services destinés à aider les survivants. Je remercie le gouverneur Hochul et ses collègues des agences de l'État pour leur dévouement à faire en sorte que ce soutien essentiel soit disponible à tout moment et partout où il est nécessaire." 
 
Connie Neal, directrice exécutive de la Coalition contre la violence domestique de l'État de New York, , a déclaré : "Les défenseurs de la violence domestique ont signalé une augmentation significative de la demande de services ainsi que des tendances déconcertantes dans la complexité des expériences des survivants depuis le début de la pandémie. Nous remercions le gouverneur Hochul et l'OCFS d'avoir rendu ce financement disponible pour répondre aux besoins urgents des survivants de la violence domestique et de leurs enfants, pour améliorer leur sécurité et leur bien-être général, et pour donner la priorité à la stabilisation de la main-d'œuvre dans les programmes de défense à travers l'État."  
 
La directrice exécutive de la Coalition de l'État de New York contre les agressions sexuelles, Joanne Zannoni , a déclaré : "Nous sommes reconnaissants du soutien du gouverneur Hochul et de l'OCFS en ces temps incroyablement difficiles pour les survivants d'agressions sexuelles et les défenseurs qui les servent. Les besoins des survivants ont submergé nos programmes. Ces ressources supplémentaires feront la différence pour ceux qui tentent de guérir de la violence et de l'exploitation sexuelles." 
 
###