Articles d'actualité

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Articles d'actualité

LE GOUVERNEUR CUOMO SIGNE UNE LOI PROTÉGEANT LES JEUNES VICTIMES DE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

Le gouverneur Andrew M. Cuomo a signé aujourd’hui une loi visant à protéger les jeunes victimes de la traite des personnes en accordant de nouvelles protections à ceux qui cherchent à reconstruire leur vie, et donne aux tribunaux un nouveau pouvoir pour s’assurer que ces victimes reçoivent l’aide et le traitement dont elles ont besoin.

Le projet de loi crée une nouvelle disposition de scellement qui garantit que les dossiers ne peuvent être descellés que pour être utilisés dans des affaires contre le trafiquant de la victime, au lieu que leurs antécédents soient retrouvés des années plus tard par un employeur potentiel. De plus, un juge peut maintenant accorder le statut spécial de « jeune délinquant » aux adolescents qui ont déjà été reconnus coupables d’un crime et peut classer conditionnellement une affaire non pas sur le plan criminel, mais comme une « personne ayant besoin de services ».

« Ces nouvelles protections s’appuient sur notre travail de lutte contre la traite des personnes à New York en fournissant plus d’outils pour aider les victimes à échapper à leur situation et à prendre un nouveau départ », a déclaré le gouverneur Cuomo. « Je suis fier de signer ce projet de loi aujourd’hui et j’applaudis le sénateur Lanza et le député Paulin pour leur travail acharné sur cette question d’une importance cruciale. »

En vertu de la nouvelle loi (S.6840/A.8749-A), tous les dossiers relatifs à l’adolescent de 16 ou 17 ans doivent être scellés pour éviter qu’un futur employeur ne découvre les antécédents de la victime, avec la disposition de ne les desceller que s’ils sont nécessaires dans une affaire contre le trafiquant de la victime.

La deuxième partie de ce projet de loi classe les victimes comme des enfants exploités sexuellement plutôt que comme des adultes, et leur accorde automatiquement le statut de jeune délinquant en cas de plaidoyer de culpabilité ou de verdict de jury pour s’assurer qu’elles n’ont pas de casier judiciaire futur. Il indique clairement qu’ils peuvent obtenir ce statut, qu’ils aient déjà été reconnus coupables d’un crime ou qu’ils aient reçu un statut distinct de jeune délinquant pour un autre crime.

Enfin, les cas impliquant des jeunes de 16 et 17 ans ne seront pas immédiatement classés comme criminels, et ils auront accès à des services essentiels et alternatifs tels que le logement, les programmes d’intervention en cas de crise et les programmes communautaires. Avant l’adoption de ce projet de loi, il n’y avait aucun moyen de s’assurer que les jeunes accusés utilisaient effectivement les services qui leur étaient offerts. Maintenant, s’ils ne se conforment pas aux conditions alternatives, le juge peut reconvertir l’affaire en une affaire criminelle, en fournissant un chèque au juge pour s’assurer que les services sont utilisés.

Le sénateur Andrew Lanza a déclaré: « Ici à New York, des milliers de personnes innocentes sont achetées et vendues comme des biens chaque année. La plupart des victimes sont des jeunes femmes dont l’enfance a été volée et, dans de nombreux cas, leur vie a été laissée en ruine à cause de la pratique vicieuse et ignoble de la traite des êtres humains à des fins sexuelles. Ce projet de loi permettra aux victimes de la traite âgées de 16 et 17 ans d’échapper à leurs trafiquants et de reconstruire leur vie. Je remercie le gouverneur Cuomo d’avoir promulgué cet important projet de loi et la députée Paulin pour son leadership. »

La députée Amy Paulin a déclaré: « Cette loi est une étape importante de plus dans ce qui a été une lutte continue pour mettre fin à la traite des êtres humains à New York. Beaucoup trop de nos enfants sont exploités de manière odieuse, victimisés pour répondre à la demande croissante d’une industrie du sexe commerciale clandestine massive. Nous devons continuer à nous battre pour ces jeunes et leur donner une chance de reconstruire leur vie. Cette loi nous aidera à le faire. »


###