Articles d'actualité

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Articles d'actualité

LE GOUVERNEUR CUOMO SIGNE UNE LOI ÉLARGISSANT LES RESPONSABLES DU SIGNALEMENT DES CAS PRÉSUMÉS DE MALTRAITANCE D’ENFANTS

Le gouverneur Andrew M. Cuomo a signé une loi visant à mieux protéger les enfants en ajoutant des entraîneurs scolaires au domaine des professionnels tenus de signaler les abus présumés aux autorités. Ce projet de loi (S.4751B/ A.421C) exigera également que les entraîneurs qui détiennent ou demandent actuellement un permis d’entraîneur temporaire ou un certificat d’entraîneur professionnel suivent deux heures de formation sur l’identification et le signalement de la maltraitance et de la maltraitance des enfants.

« Cette législation est un autre pas en avant dans la lutte de New York contre la maltraitance des enfants », a déclaré le gouverneur Cuomo. « Avec la formation appropriée et le mandat clair de signaler les cas présumés d’abus, les entraîneurs scolaires joueront un rôle crucial pour assurer la sécurité et l’éloignement de nos enfants. »

Auparavant, la loi n’était pas claire quant à savoir si les personnes occupant ces postes devaient signaler les cas présumés d’abus. Cette loi précise que les entraîneurs qui sont des employés rémunérés d’un district scolaire ont l’obligation de signaler les abus présumés. Comme pour tous les journalistes mandatés, les entraîneurs seront protégés contre la responsabilité civile résultant de rapports qui se sont avérés infondés.

Le sénateur Andrew Lanza a déclaré: « Lorsqu’un entraîneur est témoin de maltraitance d’enfants, le crime doit toujours être signalé directement aux autorités chargées de l’application de la loi. Nos professionnels de l’application de la loi ont l’autorité, l’expertise et les ressources nécessaires pour enquêter et poursuivre les activités criminelles et plus tôt ils seront au courant des allégations d’abus, plus tôt justice pourra être rendue. Avec ce type de crime, le retard peut signifier plus de victimes. »

Paulin, membre de l’Assemblée, a déclaré: « Les entraîneurs sont dans une position de confiance unique avec leurs joueurs, et cette loi garantira que si un enfant se confie à son entraîneur ou que l’entraîneur observe des signes d’abus, il le signalera aux autorités. Cela aidera à protéger les enfants contre les abus. »

Le commissaire à l’éducation prescrira des règlements pour cette nouvelle formation. La documentation des cours complétés sera requise pour obtenir et détenir une licence d’entraîneur temporaire ou un certificat d’entraîneur professionnel, à compter du 1er juillet 2015.