Articles d'actualité

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Articles d'actualité

LE GOUVERNEUR CUOMO DÉCLARE LE DIMANCHE 15 JUIN JOURNÉE MONDIALE DE SENSIBILISATION À LA MALTRAITANCE DES PERSONNES ÂGÉES DANS L’ÉTAT DE NEW YORK

Le gouverneur Andrew M. Cuomo a déclaré le dimanche 15 juin Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées dans l’État de New York pour sensibiliser le public aux signes avant-coureurs de la maltraitance, aux efforts visant à la prévenir et aux moyens de protéger la famille, les amis et les voisins contre l’exploitation et les préjudices. Lisez la proclamation ici.

Dans l’État de New York, les plaintes concernant les mauvais traitements, la négligence et l’exploitation d’adultes vulnérables, y compris les personnes âgées, sont signalées et examinées par les unités des services de protection pour adultes (PSA) des districts locaux de services sociaux, qui sont supervisées par le Bureau des services aux adultes de l’OCFS.

La maltraitance des aînés comprend de nombreux types de préjudices et peut survenir dans des milieux communautaires ou institutionnels. Les victimes peuvent être de tous les milieux, ce qui rend la sensibilisation de toutes les populations de plus en plus importante. La maltraitance des personnes âgées comprend la violence physique, psychologique et sexuelle; négligence de la part d’un soignant; et l’exploitation financière.

Les victimes de violence peuvent être en mauvaise santé, avoir des troubles cognitifs, être isolées des autres et ne pas vouloir reconnaître qu’elles sont des victimes. Ils peuvent également avoir peur de leurs agresseurs et peuvent avoir l’impression de n’avoir d’autre choix que de continuer dans la situation de violence.

Le nombre de cas de maltraitance des personnes âgées à New York signalés à PSA en 2013 a augmenté de plus de cinq pour cent depuis 2012, de plus de 23 pour cent depuis 2008 et de plus de 67 pour cent depuis 1997. Même avec l’augmentation significative des cas signalés, une étude récente à l’échelle de l’État estime que pour chaque cas de maltraitance des personnes âgées signalé aux autorités, il y a 23 cas qui ne sont pas signalés.

Tout le monde peut aider à prévenir, détecter et signaler les cas d’abus présumés. Voici une liste de choses à faire et à ne pas faire à garder à l’esprit :

FAIRE

  • Maintenir des liens étroits avec des amis et des parents aux facultés affaiblies
  • Trouvez des sources d’aide et utilisez-les
  • Examinez de près votre capacité à fournir des soins à domicile à long terme
  • Explorer d’autres sources de soins
  • Développer de nouvelles façons d’aider les familles qui prodiguent des soins
  • Demandez aux groupes communautaires de participer à des programmes de service
  • Faire connaître les services de soutien et les professionnels disponibles
  • Offrir de la formation aux « gardiens » communautaires et aux fournisseurs de services
  • Reconnaître que de nombreuses formes d’abus et de mauvais traitements sont des crimes
  • Communiquez avec le service social de votre comté local si vous soupçonnez des mauvais traitements infligés par des adultes dans votre famille ou votre collectivité.

NE PAS

  • Offrez des soins personnels à domicile à moins que vous ne compreniez bien et que vous ne puissiez répondre aux demandes, aux responsabilités et aux coûts impliqués.
  • Ignorez vos limites et étendez-vous trop lorsque vous prenez soin d’un adulte aux facultés affaiblies
  • Attendez-vous à ce que les problèmes familiaux disparaissent une fois que l’adulte handicapé emménage dans la maison
  • Entraver l’indépendance de l’adulte affaibli
  • S’immiscer inutilement dans la vie privée de l’adulte qui porte atteinte
  • Ignorez les signes d’abus dans la communauté parce que vous n’êtes pas lié à la victime présumée
  • Négligence en signalant des abus présumés par crainte d’une responsabilité financière ou juridique
     

Pour signaler tout abus présumé aux Services de protection des adultes, composez le 1-800-342-3009 et composez le 6.