Articles d'actualité

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Articles d'actualité

Le gouverneur Hochul signe un paquet législatif pour fournir un soutien et des ressources pour protéger les victimes de la traite des personnes

 Législation (S.7360/A.9821) Exige que le programme d’études lié à la traite des personnes soit inclus dans la sensibilisation à l’alcool

Législation (S.244B/A.887C) Exige que les employés des établissements d’hébergement soient formés pour reconnaître les victimes de la traite des personnes
Législation (S.8711A/A.9883A) Exige que l’autorité Thruway affiche des panneaux d’information et des cartes concernant les services aux victimes de la traite des personnes dans les toilettes publiques
Législation (S.8678/A.9814) Exige que les arrêts de camion affichent des panneaux d’information et des cartes concernant les services aux victimes de la traite des personnes dans les toilettes publiques
Législation (S.8710/A.9406) Exige que les aéroports affichent des panneaux d’information et des cartes concernant les services aux victimes de la traite des personnes dans les toilettes publiques
Législation (S.8262/A.9169) Exige que les aéroports des administrations portuaires affichent des panneaux d’information et des cartes concernant les services aux victimes de la traite des personnes dans les toilettes publiques
Législation (S.8573/A.9410) Exige que les gares routières de l’administration portuaire affichent des panneaux d’information et des cartes concernant les services aux victimes de la traite des personnes dans les toilettes publiques
Législation (S.3374B/A.7818B) Exige que les établissements servant des boissons alcoolisées affichent des affiches concernant l’infraction de traite de personnes et une ligne d’assistance téléphonique
La gouverneure Kathy Hochul a signé aujourd’hui huit projets de loi visant à fournir un soutien et des ressources aux victimes de la traite des personnes. Ces nouvelles lois feront en sorte que des endroits tels que les aéroports, les terminaux d’autobus, les hôtels et les arrêts de camions comportent des renseignements bien en vue sur la traite des personnes. Cela informera les employés et les visiteurs d’informations cruciales sur l’horrible pratique de la traite des personnes, ainsi que des moyens discrets pour les victimes de connaître leurs droits et les ressources disponibles.
« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre fin au fléau de la traite des êtres humains et protéger les milliers de personnes qui sont victimes de cette pratique odieuse à New York », a déclaré le gouverneur Hochul. « Les New-Yorkais devraient connaître les signes de la traite des êtres humains et être prêts à donner un coup de main pour défendre les victimes. Je suis fier de signer ce paquet législatif, qui comprend des campagnes de sensibilisation et aideront à faire une différence significative dans des milliers de vies. »
Formation sur la reconnaissance de la traite des personnes
Législation (S.7360/A.9821) exigera que tous les programmes de sensibilisation à l’alcool certifiés par la New York State Liquor Authority comprennent une composante de formation sur la traite des personnes. Cela permettra d’accroître la sensibilisation et la compréhension des signes de la traite des personnes afin de permettre d’identifier les signes avant-coureurs et les victimes afin d’intervenir au besoin.
Le sénateur de l’État James Skoufis a déclaré: « Les législateurs ne devraient pas rester les bras croisés alors que New York se classe constamment au quatrième rang du pays pour la prévalence de la traite des êtres humains. Notre législation visant à donner aux barmans les moyens de repérer et d’arrêter cette exploitation inhumaine protégera d’innombrables victimes de la traite. Je remercie le gouverneur d’avoir signé ce projet de loi ainsi que les autres mesures de protection du paquet. »
Kimberly Jean-Pierre, membre de l’Assemblée, a déclaré : « Il est extrêmement important de veiller à ce que le personnel des bars et des restaurants soit correctement formé pour aider les victimes de la traite des personnes. La traite des personnes est une tragédie sociale et communautaire qui met en danger la santé publique et alimente la violence et la criminalité. Ce projet de loi contribuera à sensibiliser le public à la question, à aider ces membres du personnel à mieux comprendre les panneaux et à leur enseigner les procédures de signalement appropriées. Je suis ravi de voir ce projet de loi promulgué par le gouverneur Hochul et j’ai hâte de poursuivre la lutte contre la traite des personnes. »
Cette législation (S.244B/A.887C) établit une exigence pour chaque auberge, hôtel, motel, tribunal automobile d’inclure une formation sur la reconnaissance des victimes de la traite des personnes pour chaque employé susceptible de rencontrer des invités. Cette formation sera offerte à chaque employé dans les 60 premiers jours de son emploi. La Division des services de justice pénale et le Bureau de l’aide temporaire et de l’aide aux personnes handicapées fourniront ou approuveront le programme de formation.
La sénatrice de l’État Shelley Mayer a déclaré: « Les victimes de la traite des êtres humains, y compris les enfants, nous sont agressées dans les communautés urbaines, suburbaines et rurales de l’État de New York. Les travailleurs des hôtels et des motels peuvent jouer un rôle essentiel dans le repérage et l’arrêt s’ils ont la formation appropriée, c’est pourquoi j’étais fier de parrainer S.244B. Merci à la députée Amy Paulin pour son partenariat dans cet effort et à la gouverneure Kathy Hochul d’avoir promulgué cette importante mesure.
Amy Paulin, membre de l’Assemblée, a déclaré : « Chaque jour, les femmes et les filles sont forcées par les trafiquants sexuels de se vendre à des hommes ayant un revenu sacrifiable. Je suis fier d’avoir rédigé un projet de loi visant à lutter contre l’industrie du trafic sexuel illégal, qui exige la publicité de services de soutien essentiels pour les victimes dans les principaux centres de transport, ainsi que la formation des travailleurs de l’hôtel afin qu’ils puissent repérer et signaler la traite. Le trafic sexuel est souvent effectué à la vue de tous, mais n’est pas identifié et dépend de l’hébergement et du transport pour fonctionner. En atteignant les victimes à ces intersections où elles peuvent être identifiées et connectées aux services, nous pouvons leur offrir une bouée de sauvetage vers la sécurité et la liberté. Je félicite la gouverneure Hochul d’avoir promulgué ces projets de loi et de son engagement à mettre fin à la traite à des fins sexuelles. »
Sensibilisation des services de traite de personnes
Législation (S.8711A/A.9883A) exigera que toutes les toilettes de l’Autorité Thruway affichent des informations sur les services aux victimes de la traite, ainsi que le numéro de la ligne d’assistance téléphonique nationale pour la traite des personnes. Cela permettra aux zones de service d’avoir une plus grande visibilité des ressources disponibles pour les victimes afin de les aider à échapper à leur situation. Les véhicules à moteur sont utilisés dans plus de 80% des opérations de trafic, dont beaucoup peuvent s’arrêter dans les 27 zones de service exploitées par le New York State Thruway.
La sénatrice d’État Cordell Cleare a déclaré : « En tant que présidente du Comité sénatorial permanent sur les questions relatives aux femmes, l’éradication de la traite des personnes a été ma priorité absolue. Je félicite le gouverneur d’avoir signé mon projet de loi, S.8711-A, qui exige que des renseignements proactifs soient affichés dans toutes les aires de service de l’autorité Thruway. Cette année, j’ai présenté 14 projets de loi sur la traite des personnes, dont 5 ont été adoptés par le Sénat; Je continuerai à aller de l’avant sur cette question jusqu’à ce que cette pratique méprisable soit effacée de la terre et que nos communautés commencent à guérir. »
Législation (S.8678/A.9814) exige que tous les relais routiers affichent des informations sur les services destinés aux victimes de la traite, ainsi que le numéro d’urgence national de la traite des êtres humains, dans leurs toilettes. Cela permettra aux victimes de mieux connaître les ressources disponibles pour les aider à échapper à leur situation.
La sénatrice de l’État Samra G. Brouk a déclaré: « Les trafiquants d’êtres humains utilisent notre infrastructure de transport pour commettre des crimes inadmissibles en plein jour et, à mesure que les mois d’été augmentent les déplacements dans tout l’État, il est essentiel de saisir toutes les occasions dont nous disposons pour intervenir et commencer à réparer des vies. Je remercie le gouverneur et le membre de l’Assemblée Paulin pour leur collaboration à ce projet de loi visant à fournir des renseignements vitaux aux victimes de la traite aux arrêts de camion et dans les aéroports, faisant de New York un endroit plus sûr pour nos familles, en particulier pour les femmes et les enfants.
Législation (S.8710/A.9406) exige que tous les aéroports de services commerciaux et d’aviation générale affichent des informations sur les services destinés aux victimes de la traite, ainsi que le numéro d’urgence national de la traite des êtres humains. Les compagnies aériennes sont une plaque tournante commune pour la traite des personnes à l’échelle nationale et internationale. En fournissant les informations nécessaires dans un endroit visible, les victimes potentielles de la traite des personnes connaîtront les ressources disponibles pour les aider à échapper à leur situation.
Législation (S.8262/A.9169) exigera que toutes les toilettes de l’aéroport de l’Administration portuaire affichent des informations sur les services aux victimes de la traite, ainsi que le numéro de la ligne d’assistance téléphonique nationale pour la traite des personnes. Les compagnies aériennes sont une plaque tournante commune pour la traite des personnes à l’échelle nationale et internationale. En fournissant les informations nécessaires dans un endroit visible, les victimes potentielles de la traite des personnes connaîtront les ressources disponibles pour les aider à échapper à leur situation.
La sénatrice de l’État, Anna Kaplan, a déclaré: « Aucune communauté n’est à l’abri du fléau de la traite des êtres humains, et il est essentiel que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour donner aux victimes la possibilité d’échapper à leurs ravisseurs et de survivre au traumatisme qu’elles ont été forcées de subir. L’affichage bien en vue de la ligne d’assistance téléphonique nationale sur la traite des personnes dans les endroits où les victimes verront que c’est une façon sensée d’aider une personne dans le besoin, et cela aidera à sensibiliser les membres du public qui pourraient être en mesure d’intervenir et d’aider. Je suis fier de m’associer à la députée Amy Paulin sur un projet de loi qui exigera l’affichage des ressources des victimes dans les aéroports et les gares routières, et je suis reconnaissant au gouverneur Hochul d’avoir fait preuve de leadership dans la signature des projets de loi. »
Législation (S.8573/A.9410) exigera que toutes les toilettes des terminaux d’autobus de l’Administration portuaire affichent des informations sur les services aux victimes de la traite, ainsi que le numéro d’urgence national de la traite des êtres humains. En raison de l’anonymat et de la commodité des terminaux d’autobus, ce sont des plaques tournantes connues utilisées par les victimes de la circulation. En affichant bien en évidence des informations sur divers services pour les victimes de la traite des personnes ainsi que le numéro national de la ligne d’assistance téléphonique nationale sur la traite des personnes, un plus grand nombre de victimes seront au courant des ressources qui peuvent être utilisées pour échapper à leurs ravisseurs.
Législation (S.3374B/A.7818B) exigera des établissements vendant des boissons alcoolisées ou des divertissements pour adultes qu’ils affichent des avis sur les infractions de traite des personnes et qu’ils affichent clairement la ligne d’assistance téléphonique du Centre national de ressources sur la traite des personnes ainsi que les lignes de plainte du Groupe de travail sur la traite des personnes et l’exploitation des travailleurs pour obtenir de l’aide. De nombreux clubs de divertissement et bars sont des sites de traite des êtres humains et de travail forcé, et la sensibilisation à ces lignes d’assistance permettra de mieux faire connaître le crime et ses signes avant-coureurs, ainsi que de sensibiliser aux ressources pour aider ceux qui pourraient avoir été victimes de ce crime.
Le sénateur d’État Jamaal Bailey a déclaré : « La traite des personnes est un problème croissant et omniprésent qui touche toutes nos communautés. Cet ensemble de lois vise à lutter contre le fléau de la traite des êtres humains, à promouvoir les ressources pour les victimes et à promouvoir des mesures préventives pour protéger contre et briser le cycle de l’exploitation. Mon projet de loi exigerait que tout établissement titulaire d’un permis d’alcool et tous les lieux de divertissement pour adultes affichent bien en évidence des affiches avec des coordonnées liées à la ligne d’assistance téléphonique sur la traite des personnes. Les victimes de la traite sont confrontées à des obstacles extraordinaires pour demander de l’aide. L’obligation d’afficher des affiches visibles dans ces établissements où les victimes courent un risque accru les aidera à accéder à une aide susceptible de sauver des vies. Je tiens à remercier la gouverneure Kathy Hochul d’avoir promulgué cet important projet de loi, la marraine de l’Assemblée, Catalina Cruz, la chef de la majorité au Sénat, Andrea Stewart-Cousins, le président Carl E. Heastie et mes collègues des deux Chambres d’avoir pris des mesures pour assurer la sécurité de nos collectivités.
Catalina Cruz, membre de l’Assemblée, a déclaré : « La traite des êtres humains, ou l’esclavage moderne, est un fléau pour notre société qui doit être combattu sur de nombreux fronts. Mon projet de loi vise la sensibilisation du public en exigeant que l’information sur les services pour aider les victimes soit plus visible et accessible. Plus de travail est nécessaire pour mettre fin aux horreurs de l’esclavage moderne et je poursuivrai mes efforts pour le combattre. J’aimerais remercier le gouverneur Hochul d’avoir appuyé ce projet de loi et le sénateur Jamaal Bailey pour son leadership sur cette question.