Articles d'actualité

Skip to Content

Navigation et information accessibles

Utilisez les liens suivants pour naviguer rapidement sur la page. Le numéro de chaque lien correspond au raccourci clavier.

Traduire

Vous êtes sur cette page : Articles d'actualité

LE GOUVERNEUR HOCHUL ANNONCE UNE SÉRIE D’EXIGENCES UNIVERSELLES EN MATIÈRE DE MASQUES POUR PROTÉGER LES NEW-YORKAIS FACE À LA MONTÉE EN PUISSANCE DE LA VARIANTE DELTA

Les couvre-visages sont maintenant obligatoires dans les garderies réglementées par l’État pour les enfants de deux ans et plus, tout le personnel et les visiteurs 
  
Ordonner aux programmes de rassemblement résidentiel gérés, autorisés, certifiés ou approuvés par le Bureau des services à l’enfance et à la famille d’exiger le port du masque pour tout le personnel et les résidents 
  
Diriger les programmes et les établissements agréés ou enregistrés par le Bureau de la santé mentale, le Bureau des services et soutiens en toxicomanie, le Bureau des personnes ayant une déficience intellectuelle et le Bureau de l’aide temporaire et handicapée pour exiger des masques 
  
Les exigences en matière de masque s’appliquent quel que soit le statut vaccinal 
  
La gouverneure Kathy Hochul a annoncé aujourd’hui une série d’exigences universelles en matière de masque conçues pour protéger les New-Yorkais contre la variante hautement contagieuse du Delta et la récente augmentation des infections à la COVID-19 dans tout l’État. 
  
L’exigence s’applique aux centres de garde d’enfants agréés et enregistrés par le Bureau des services à l’enfance et à la famille de l’État de New York, aux programmes de garde d’enfants familiaux et familiaux de groupe à domicile, aux programmes de garde d’enfants après l’école et aux programmes de groupe légalement exemptés pendant les heures d’ouverture. La mise en œuvre de la réglementation sur les masques dans les programmes de garde assurera l’uniformité entre les enfants des programmes de garde d’enfants et les écoliers, dont beaucoup partagent souvent les mêmes bâtiments. 
  
Les nouvelles exigences en matière de port du masque s’appliqueront également aux programmes et établissements collectifs autorisés, enregistrés, exploités, certifiés ou approuvés par le Bureau de la santé mentale, le Bureau des services et soutiens en toxicomanie, le Bureau des personnes ayant une déficience intellectuelle, le Bureau des services à l’enfance et à la famille et le Bureau de l’aide temporaire et handicapée. Cela comprend, sans toutefois s’y limiter, les programmes résidentiels et de jour certifiés, les établissements de santé mentale pour patients hospitalisés et ambulatoires, les programmes de toxicomanie, les programmes de détention pour mineurs, les établissements résidentiels pour mineurs, les programmes de placement familial collectif, les jeunes fugueurs et sans-abri, la violence familiale et d’autres programmes de refuge. Ces exigences s’appliquent à toute personne médicalement capable de tolérer le port d’un masque, quel que soit son statut vaccinal. 
  
« Avec l’augmentation de la variante Delta, l’obligation de porter un masque dans les établissements de garde d’enfants, de santé mentale et de toxicomanie réglementés par l’État est un élément clé de notre stratégie plus large visant à ralentir la propagation du virus, à rouvrir notre économie en toute sécurité et à protéger les membres vulnérables de notre population », a déclaré le gouverneur Hochul . « Pour les enfants de moins de 12 ans qui ne sont pas encore admissibles à la vaccination, les masques sont la meilleure ligne de défense contre l’infection à la COVID-19. Cette nouvelle exigence de port du masque garantit que les enfants de nos garderies bénéficient de la même protection que les enfants de nos écoles.   
  
La nouvelle exigence de port du masque dans les garderies met l’État de New York en conformité avec les directives fédérales des Centers for Disease Control and Prevention publiées en juillet qui recommandent le port universel d’un masque intérieur pour toute personne âgée de deux ans et plus qui n’a pas été vaccinée contre la COVID-19 et qui est médicalement capable de porter un masque. Il aligne également les structures de garde d’enfants sur les exigences en matière de port du masque dans les écoles annoncées le premier jour du mandat du gouverneur Hochul. 
  
Parce que la variante Delta est si hautement transmissible, il y a eu une forte augmentation des cas dans tous les groupes d’âge. Étant donné que les enfants de moins de 12 ans ne sont pas encore admissibles au vaccin, il y a eu une forte augmentation des cas chez les enfants, ce qui se traduit par un nombre plus élevé de cas graves. Des mesures de protection supplémentaires aideront à assurer la sécurité des enfants de New York en cette période importante. 
   
La commissaire de l’OCFS, Sheila J. Poole , a déclaré: « Nous avons entendu de nombreux parents et résidents de lieux de rassemblement demander que l’État exige le port du masque parce que les services de garde d’enfants et les programmes résidentiels de rassemblement n’exigeront pas cette protection sans une exigence de l’État. Nous voulons garder tous les enfants et le personnel dans les programmes de garde d’enfants, ainsi que le personnel et les résidents des programmes résidentiels collectifs, à l’abri de la propagation de l’infection et le port d’un masque est le meilleur outil dont nous disposons. Les enfants veulent être comme les adultes qui les entourent et s’adapteront facilement à l’obligation de porter un masque. » 
  
La commissaire de l’OMH, la Dre Ann Sullivan , a déclaré: « Il est clair que les masques aident à contrôler et à prévenir la propagation de l’infection. Depuis le début de la crise de la COVID-19, OMH a publié des directives à l’intention de nos établissements et cliniques gérés par l’État, ainsi que des prestataires de soins de santé mentale communautaires recommandant et encourageant l’utilisation de masques et d’autres mesures de protection. Je suis très heureux que le gouverneur Hochul ait pris cette mesure pour établir et renforcer les exigences en matière de masques qui protégeront les travailleurs de la santé, nos patients et nos clients, ainsi que nos communautés contre la COVID-19. » 
  
Arlene González-Sánchez, commissaire de l’OASAS , a déclaré: « Fournir un traitement de haute qualité contre la consommation de substances dans l’environnement le plus sûr possible a toujours été au premier plan du travail de l’OASAS, en particulier pendant la pandémie de coronavirus. Ces exigences en matière de masques permettront aux personnes dont nous avons la charge de se concentrer sur leur santé et leur bien-être, tout en se protégeant et en protégeant les autres contre la COVID-19. 
  
Le commissaire de l’OPWDD, Theodore Kastner, MS, MD, a déclaré: « Assurer la sûreté et la sécurité des personnes que nous soutenons est notre plus grande priorité et la gouverneure Hochul a montré son engagement continu à atteindre cet objectif en appelant à un masque universel pour ceux qui peuvent tolérer les masques. Alors que nous continuons d’encourager le personnel à se faire vacciner pour assurer leur sécurité, celle de leurs proches et des personnes que nous soutenons, il est également important de continuer à suivre des mesures de protection telles que le port du masque et d’autres protocoles de contrôle des infections pour protéger nos New-Yorkais les plus vulnérables contre les maladies graves ou même la mort par le virus COVID-19. 
  
Le commissaire de l’OTDA, Mike Hein , a déclaré: « Nous ne pouvons pas permettre à notre État de revenir à une époque où le coronavirus s’est propagé dans nos communautés presque sans relâche. La science ici est claire: le masquage est un moyen simple et discret de réduire considérablement la propagation de ce virus, y compris la variante Delta hautement transmissible. Nous félicitons le gouverneur Hochul d’avoir adopté une approche sensée pour lutter contre la pandémie en cours et de veiller à ce que les établissements agréés ou enregistrés par l’État prennent les précautions nécessaires pour assurer la sécurité des personnes qu’ils servent.   
  
###